Gesves - Pluie d’or et de diamant

Une pluie d’or et de diamant a marqué la fin de l’année 2017 à Gesves, avec les noces de diamant de Simon et Liliane PAQUET MAYENCE, les noces d’or de Raymond et Marcelle DAHIN-MIROUX, et les noces d’or de Jean-Marie et Marthe POLET-BILA.

«L’amour est partout dans la maison»

C’est à l’occasion d’un thé dansant à Charleroi le 28 octobre 1956 que Liliane et Simon PAQUET-MAYENCE se croisent pour la première fois sous l’effet d’un léger coup de foudre… Le 22 août 1957, le mariage est prononcé. D’autres dates importantes pointent à l’horizon: la naissance de leurs trois enfants. La Hulpe sera leur premier nid de 1957 à 2002. Femme au foyer, c’est élever les enfants mais aussi rejointoyer, voir carreler leur nid d’amour. Liliane n’est pas très jardinage mais elle fait de la peinture sur soie et de la céramique. Simon, pour sa part, est enseignant à Bruxelles où il fait toute sa carrière de 1957 à 1995. Lors de ses premières années de retraité, il reste Conseiller en prévention pour des écoles. De leurs trois enfants naquirent 7 petits-enfants. De petits voyages à l’étranger les occupent trois fois par an. Simon est habile de ses mains et est heureux lorsqu’il bricole. À la question habituelle de dire ce qu’ils pensent chacun de leur partenaire de plus de 60 ans, Simon dit que l’amour est dans le living et partout dans la maison… Ils vivent de petites attentions, parfois invisibles, à l’égard l’un de l’autre.

Coup de foudre à Bouge

C’est à l’occasion d’une soirée dansante à Bouge qu’un coup de foudre réciproque se déclencha. Marcelle et Raymond DAHIN-MIROUX se disent oui le 23 septembre 1967. L’année suivante, c’est la naissance de Catherine. Raymond habite Saint-Servais et travaille dans un garage comme apprenti mécanicien. Après son service, il est chauffeur poids lourd puis il devient mécano à son propre compte et tient la station d’essence pendant 29 ans. C’est en 1988 que le couple arrive à Faulx-Les-Tombes. Marcelle est adepte de l’aqua-gym et de la marche le dimanche. Quant à Raymond, il a joué au basket. Le vélo en amateur, les randonnées avec les copains sont toujours d’actualité. Un autre hobby de Raymond dont il est fier: il adore travailler le bois.

«C’est one piplette»

C’est à Falmignoul, lors d’un bal que Marthe et Jean-Marie POLET-BILA se rencontrent pour la première fois. Et c’est le 28 octobre 1967, à Dinant, que nos jeunes tourtereaux se disent oui pour au moins 50 ans! Le grand-père de Marthe a été fusillé le 14 août 1914 lors des massacres de Dinant par les Allemands. Et puisque nous parlons histoire, Jean-Marie n’est autre que le petit-fils d’Hector POLET, Bourgmestre de Mozet-Goyet pendant 35 ans. De Dinant, le couple s’installe à Sclayn avant de se retrouver à Loyers, en 69. Marthe y ouvre une pharmacie. Elle sera pensionnée en 2005. En janvier 2005, ils débarquent à Faulx-Les Tombes. Depuis 2005, les voyages, le jardinage et leur enfant occupent ses temps libres. Jean-Marie, militaire de carrière à Florennes dans l’électronique et a été pensionné en avril 1992. Après avoir été le comptable de son épouse, il est passionné de philatélie et de numismatique. Une fois par mois il se rend encore au stand de tir à Florennes en dilettante et a été 7 fois Champion de Belgique de tir au pistolet. Jean-Marie, toujours ironique et «pince-sans-rire», définit sa chère Marthe dans ses termes: «y n’ia qui de mwéches et des pas mwéches», ou encore «c’est one piplette».

- équipe de rédaction

Autres actualités à Gesves

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Gesves