Geer - Le château de Boëlhe est à vendre

Depuis l’an 2000, la société Évolution (famille Rassart) est propriétaire du château de l’Étoile, à Boelhe. Jacques Rassart, de Woluwe-Saint-Pierre, l’a racheté à la mort du comte Roger de Meeûs d’Argenteuil, précédent maître des lieux. Après 17 ans d’occupation du château en tant que seconde résidence, les Bruxellois ont décidé de se séparer du bien. «La propriété est à vendre, car la société Évolution est à vendre», indique Jacques Rassart. «Nous allons déménager à l’étranger, probablement en Amérique du sud», ajoute son fils. Par conséquent, le château de l’Étoile se retrouve de nouveau sur le marché immobilier. L’annonce est notamment visible sur le site internet Immoweb.

Les deux atouts du site sont le parc, classé, contenant des dizaine d’essences rares et des hêtres de plus de 200 ans, et les parties du château datant du 18e siècle, elles aussi classées, c’est-à-dire les façades, les toitures ainsi que le salon orné de toiles peintes. Les dépendances, de style normand, datent, elles, d’une modernisation du site en 1909-1910.

L’étendue du domaine est immense. «Le bâtiment principal comprend, au rez-de-chaussée, deux halls d’entrée avec vestiaire et wc, trois salles à manger, deux salons (dont un aux peintures du 18e siècle), une cuisine et arrière-cuisine et un bureau. Le premier étage comprend 12 chambres, 3 salles de bains et plusieurs toilettes. Le deuxième étage comprend 15 chambres, une salle de bains et plusieurs wc. Liée au bâtiment principal par un petit local, la maison du notaire comprend 12 pièces. Liée à la maison du notaire via la tour, la maison de la place comprend 6 pièces. Il y a encore le bâtiment des anciennes écuries avec 8 pièces, le grand garage des carrosses et les poulaillers», détaille Jacques Rassart.

L’extérieur, quant à lui, s’étend sur 4,72 ha pour le château avec le parc, et 3 parcelles supplémentaires permettent d’ajouter 2,70 ha. «Les possibilités de développement sont multiples: gîtes, division en appartements…», cite l’actuel propriétaire qui a lui-même investi dans la rénovation des toitures, châssis, chaudière principale et de nombreux radiateurs. «La maison de la place a aussi été entièrement restaurée», ajoute-t-il.

Historiquement, le château de l’Étoile a servi de cour de justice au 18e siècle. Il a également fait l’objet de sept occupations lors des deux guerres mondiales: quatre durant la Première Guerre mondiale (allemande en 1914, autrichienne pendant les années de guerre, allemande à la retraite en 1918, et française de chasseurs alpins après l’Armistice) et trois durant la Seconde Guerre mondiale (allemande en 1940, SS allemande en 1944, et américaine de décembre 1944 à janvier 1945).

Le prix de vente est fixé 987.000 euros. «Plusieurs candidats acheteurs de différents pays se sont manifestés avec des projets», précise Jacques Rassart.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Geer

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Geer