Francorchamps - Déferlante sur le Grand Prix

Le 50e GP de Belgique disputé à Francorchamps depuis la création de la F1 en 1950 fut un énorme succès qui s’explique par l’extraordinaire popularité du pilote hollandais Verstappen, par un duel au sommet boosté par des F1 plus spectaculaires et plus rapides (le record du tour, dorénavant fixé à 1: 42.553, n’avait plus été battu depuis 2002) et par la situation de notre coin de singulière Ardenne, point de confluence de l’Europe entière. Voilà en tout cas qui est de très bon augure pour la reconduction après 2018 du contrat qui lie la Région Wallonne aux organisateurs du championnat du monde. Ce 50e GP était aussi le premier disputé par Stoffel Vandoorne sur le circuit national. Hélas, non seulement le moteur de sa McLaren est fort peu compétitif mais le fait d’en changer lui valut une pénalité qui le fit reculer de 65 places sur une grille qui ne compte que 20 pilotes. Encore un peu et on le faisait démarrer depuis le rond-point du Blanc Moussi! Il termina néanmoins à la 14e place d’une course que la pluie bouda (une fois n’est pas coutume) et qui fut remportée par le Britannique Hamilton dont la Mercedes résista avec brio à la Ferrari de Vettel. Restera surtout de ce 50e GP l’image d’un impressionnant rassemblement de cent mille personnes venues des quatre coins du monde afin de partager un moment sportif exceptionnel. Coup de chapeau enfin aux forces de l’ordre, soldats et policiers, qui ont partout veillé à la sécurité de tous.

Patrice Lefebvre - équipe de rédaction

Autres actualités à Francorchamps

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Francorchamps