Flémalle - Soyez informé(es) en temps réel !

Toutes les villes et communes sont tenues de se doter d’un plan général d’urgence et d’intervention destiné à être activé en cas de situation d’urgence. Il s’agit de cartographier les risques et d’organiser les moyens à mettre en œuvre pour gérer une crise, par exemple un incendie au sein d’une maison de repos. La commune de Flémalle dispose d’un tel plan. « Il est rédigé de manière à pouvoir être appliqué à différentes situations », souligne Marie-Pierre Seret, fonctionnaire Planu (planification d’urgence). C’est elle qui, préventivement, élabore ce plan et qui, en situation de crise, sera appelée à le coordonner sous l’autorité de la bourgmestre. Savez-vous que dans le cadre de ce plan, la commune a souscrit à un système d’alerte (Systalert) qui permet aux citoyen(ne)s flémallois(es) d’être informé(e)s en cas de problème. Peut-être êtes-vous inscrit… Ou pas… En effet, à voir le nombre d’inscriptions, très peu de Flémallois(es) se sont manifesté(e)s alors qu’il s’agit d’un service gratuit permettant de recevoir rapidement une information…

« Les messages peuvent être divers et variés. Il peut s’agir d’informer d’une pollution, du déclenchement d’un plan Seveso dans une commune voisine, de donner une information de santé publique en cas d’épidémie, de prévenir quand les citoyens peuvent retirer à la pharmacie les comprimés d’iode prévus en cas d’accident nucléaire, de donner des consignes en cas de délestage électrique ou des conseils en période de grand froid, de canicule. On peut aussi cibler les citoyens à informer si, par exemple, un quartier est bouclé pour l’une ou l’autre raison car, dans ce cas, il ne sera pas forcément nécessaire de prévenir l’ensemble de la population », précise la fonctionnaire Planu qui, en situation d’urgence, travaillera en collaboration avec les agents communaux Rudy Wetz et Françoise Zweerts, chargés de la communication de crise.

Une simple inscription

De même, peu d’inscrits également dans le cadre du plan particulier d’urgence et d’intervention relatif au terril du Hénâ aux Awirs, qui fait l’objet d’un énorme chantier en vue de procéder à l’évacuation des cendres volantes qui le composent. Pourtant, un courrier a été spécifiquement adressé aux riverains afin de les encourager à s’inscrire à ce système d’alerte par SMS... « Une fois inscrits, les citoyens peuvent recevoir quasi directement l’information et être invités à suivre certaines procédures. Sans cela, une personne ne recevra peut-être pas l’information tout de suite ou elle l’aura mais de manière erronée. Ce qui peut avoir des conséquences… », insiste Marie-Pierre Seret, par ailleurs assistante sociale en charge du service d’aide et d’assistance aux victimes de la zone de police de Flémalle.

A terme, ce système d’alerte est appelé à évoluer de manière à ce que toute personne se trouvant sur le territoire flémallois au moment d’une situation de crise, et plus seulement les personnes qui y sont domiciliées, puisse être informée grâce à la géolocalisation. Simple, utile et gratuit ! Vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire…

Natau - équipe de rédaction

Autres actualités à Flémalle

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Flémalle