Etterbeek - La friterie Antoine prend place dans ses nouveaux locaux

« Un accouchement dans la douleur », c’est l’expression utilisée, avec le sourire aux lèvres, par Pascal et Thierry Willaert, les deux frères qui gèrent la friterie. Les travaux ont duré 9 mois. Pendant tout ce temps, ils ont dû travailler dans une petite camionnette. « Ça n’a pas été facile. On devait faire nos frites dans un espace minuscule. On a perdu 40% de notre chiffre d’affaires habituel mais on a tenu bon. On a même réussi à garder tout notre personnel », explique Pascal.

« Maintenant, on a plus de place, c’est plus confortable ». Au moment de l’inauguration, ils ont tenu à rendre hommage à leur grand-père Antoine Desmet, qui a ouvert la légendaire friterie en 1848. L’établissement est dans la famille depuis maintenant trois générations. Le bourgmestre était présent, accompagné par tout le collège des échevins. Vincent De Wolf (MR) est d’ailleurs un habitué de la Maison Antoine. « Mon père connaissait le fondateur de la friterie. La popularité de la place Jourdan, c’est surtout grâce à la friterie», explique-t-il.

La commune a d’ailleurs dépensé 477.000 euros, TVA comprise, pour cette nouvelle friterie. La Régie foncière reste propriétaire du bâtiment et, d’après la commune, tous les frais liés à la construction seront entièrement couverts par la location du bâtiment. « C’est une friterie mythique, on sait que des personnages célèbres y sont venus. Johnny Halliday, Angela Merkel par exemple », raconte le bourgmestre.

Une nouvelle ère

« On arrive dans une nouvelle ère aujourd’hui. Ce n’est plus un fritkot, c’est un véritable établissement. On a tout fait dans les règles au niveau sanitaire, hygiène, qualité de la graisse aussi. » Les nouvelles installations présentent plusieurs avantages pour les employés. « Le système de ventilation est optimal. On ne sent plus la friture à l’intérieur, je l’ai testé moi-même. Il y a une friteuse en plus, ce qui permettra d’aller plus vite et donc de réduire le temps d’attente», ajoute-t-il.

Une fois servis, les clients peuvent déguster leur cornet de frites sous un auvent sur le côté du bâtiment. « Les employés disposent aussi d’un vestiaire. Il y a un vrai espace de stockage ainsi qu’une chambre froide », raconte Vincent De Wolf.

Le nouveau bâtiment de la Maison Antoine est en fait la première étape de la rénovation de la place. « En parallèle, on a aussi fait le parking sous-terrain qui se trouve à l’arrière des bâtiments, côté Maelbeek. Les gens pourront s’y garer quand les travaux de la place Jourdan vont commencer. On a créé un ascenseur, qui vous fait arriver à 20 mètres de la place. » Les travaux de réaménagement de la place Jourdan vont débuter en janvier. « La place devrait être fonctionnelle en été », assure le bourgmestre. En attendant, il est l’heure de goûter les frites, « sauce curry ketchup, à part», pour Monsieur De Wolf.

L.C. - équipe de rédaction

Autres actualités à Etterbeek

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Etterbeek