Ellezelles - La couture, un art libérateur pour l’imaginaire et très à la mode

Marie-Eve Delrivière, 30 ans, native d’Ellezelles et amoureuse de son village, a déménagé à quelques pas de là afin de rejoindre son compagnon flobecquois. Souriante, entière et passionnée, elle possède une âme d’artiste. Active, elle ne compte plus les événements auxquels elle participe en tant que bénévole. Même si elle consacre beaucoup de temps à l’une de ses grandes passions: la couture!

Après des études secondaires au collège St-Julien à Ath, Marie-Eve a poursuivi son chemin en entamant des études d’assistante en psychologie à Bruxelles. Mais ce sont finalement les études d’enseignante primaire qui ont été une révélation pour elle.

Au cours de ces années, elle a aussi endossé la casquette du professeur d’art plastique. Une aubaine pour cette passionnée du «fait-main». Elle confie: «Je danse depuis mes 6 ans. Ayant 30 ans, cela fait donc 24 ans! Lecture, balades en nature, dessin, peinture, création de décors, relooking de meubles et surtout la couture font partie de mon quotidien. Je suis touche-à-tout et très créative et ce, depuis toute petite. J’ai toujours été très imaginative dans mes jeux. Je jouais souvent seule ou avec ma petite sœur, Alicia, et j’imaginais plein de choses à partir de simples jouets de bois…».

Parmi toutes ses activités manuelles, Marie-Eve a décidé de se concentrer sur celle qui lui apporte beaucoup de bien-être : la couture : «Elle me libère l’esprit. J’essaie d’apporter de la magie dans la vie des enfants et des gens pour lesquels je crée. J’y apporte ma bienveillance et toute mon attention. Grâce à la couture, je peux rendre concret ce que m’offre mon imaginaire débordant», poursuit-elle. Cette envie d’artisanat l’a poussée à s’inscrire à un atelier de couture (création de bavoirs): «Je m’y suis inscrite il y a trois ans et je ne l’ai jamais regretté. J’ai adoré! J’étais dans une bulle de douceur. Hyperconcentrée. On m’a finalement offert l’outil qu’il me manquait : une machine à coudre», ajoute-elle.

Après plusieurs essais à l’extérieur des cours, la jeune femme a fini par partager ses créations. Depuis septembre, elle suit des cours du soir en couture pour apprendre de nouvelles techniques et par la même occasion pour se perfectionner.

Et lorsqu’on demande à Marie-Eve si la couture est une activité démodée, elle répond: «Il s’agit d’un réel retour aux sources. De plus en plus de jeunes demandent à apprendre la couture et les cours et ateliers se multiplient. Cela n’est pas uniquement destiné aux personnes plus âgées. C’est à partager avec son fils, sa fille, sa maman… des savoir-faire à partager et des moments agréables de création à vivre ENSEMBLE».

Afin de découvrir ses créations pour enfants et bébés (doudou, tour de lit, bonnet, écharpe, tapis de jeux et réutilisables…), l’artiste vous invite à visiter sa page Facebook. En attendant d’en faire son métier et de proposer ses propres cours de couture, Marie-Eve vous invite à foncer et à oser le fait-main!

Julie Deprez - équipe de rédaction

Autres actualités à Ellezelles

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Ellezelles