Ecaussinnes - L’Église du Sacré-Cœur va débuter sa réhabilitation

Erigée à la fin du XIVe siècle, suite à l’expansion carrière vers le Sud de la commune, l’Église du Sacré-Cœur a fermé ses portes voici cinq ans. Un périmètre de sécurité a dû être installé autour du clocher. Le propriétaire, depuis le 6 août dernier, n’est autre que la Ville d’Ecaussinnes. Ce 18 décembre, le Collège communal a pris connaissance du rapport d’analyse des offres dans le cadre du marché relatif à la réhabilitation de l’Eglise, située en bordure de la Place Cousin. Ce marché de réhabilitation, pour sa première phase, est estimé à 400.000 euros. «Ce projet prévoit différentes interventions ayant pour but de sécuriser un maximum le bâtiment», explique Xavier Dupont, le Bourgmestre. «Citons le traitement de la mérule, le placement de filets de sécurité sur le clocher, la fermeture et la sécurisation de toutes les baies ou encore le démontage de la toiture du clocher. Ces mesures sont peu impactantes visuellement et fonctionnellement mais permettront diverses options quant au devenir de l’édifice après sa sécurisation. Les toitures seront maintenues dans le but de multiplier les opportunités d’affectation future.»

Remarque importante: la silhouette de l’édifice sera sauvegardée au maximum, tenant ainsi compte du souhait des riverains.

Et après? Une fois les travaux complets achevés, quelle sera l’utilisation du Sacré-Cœur? «D’un point de vue fonctionnel, l’aménagement prévoit de subdiviser l’édifice existant en trois espaces à la fois distincts et complémentaires qui pourront s’adapter très simplement suivant la configuration voulue. En outre, les lignes principales de l’architecture originelle seront maintenues. Pour le futur, nous souhaitons que cette Eglise puisse servir pour des activités couvertes mais non isolées, comme des marchés couverts, des activités socio-économiques ou des activités culturelles, des concerts et des expos.»

Cette première étape de la réhabilitation de l’église du Sacré-Cœur permettra de réaliser, rapidement en 2019, les travaux nécessaires pour sécuriser l’édifice tout en maintenant sa ligne architecturale. Cette phase laisse ouvertes le plus d’options pour réaffecter l’utilisation du bâtiment dans le futur.

Massimo Di Emidio - équipe de rédaction

Autres actualités à Ecaussinnes

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Ecaussinnes