Durbuy - Motos: l’interdiction de stationner pas respectée

Depuis le 1er avril dernier, les motos ne peuvent plus stationner sur la Place aux Foires et dans les ruelles du Vieux Durbuy. L’ordonnance provisoire adoptée fin mars par le conseil communale sera d’application jusqu’à la fin de mois de juin. À travers cette mesure, les autorités locales veulent limiter les nuisances sonores et empêcher le stationnement anarchique des deux-roues motorisés dans le centre-ville.

Près de deux semaines après l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation pourtant, la situation n’a pas évolué. Des dizaines de motos se parquent encore le long des terrasses. Et ce, malgré la présence de panneaux signalétiques invitant les motards à se diriger vers les espaces spécialement consacrés au stationnement de leurs engins, au pied de l’anticlinale et à proximité de la passerelle piétonne. « Ils s’en foutent, sourit un restaurateur, ouvertement favorable à la présence des motos devant son établissement. Comme il a fait très bon ce weekend, ils étaient encore une trentaine devant ma terrasse. Certains se garent carrément devant les panneaux interdisant le stationnement des motos sur la place. »

« C’est le bordel ! »

Les autorités communales ne cachent pas leur agacement. « C’est le bordel !, déplore le bourgmestre Philippe Bontemps. À un moment donné, une quarantaine de motos ont bloqué un parking parce qu’elles étaient parquées n’importe comment. C’est vrai, l’emplacement qui leur est actuellement réservé est peut-être trop petit. Le Collège vient d’ailleurs d’envisager la possibilité d’élargir la surface accessible aux motos. On est prêt à tripler la capacité des parkings les weekends de forte affluence s’il le faut. Mais sans un minimum de discipline et de bon vouloir de la part de la majorité des motards, il sera toujours difficile d’arriver à quelque-chose. Même quand il y a de la place, certains s’évertuent à rester au milieu du bazar, sur les rampes d’accès pour personnes handicapées, sur les trottoirs ou dans le parc. »

Les contrevenant s’exposent pourtant à des amendes administratives de 55€. « L’objectif n’est pas de distribuer des PV. Je suis pour la prévention, pas pour la répression. Il faudra déléguer des gens sur place avec l’appui de la police pour inviter les motards à occuper les emplacements qui leurs sont dédiés. Certains le font déjà et en sont d’ailleurs très satisfaits. Il y a tout un travail d’accompagnement à réaliser. »

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Durbuy

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Durbuy