Dour - Trente ans qu’on l’attendait!

Les Dourois attendaient ça depuis des années. À l’abandon depuis le milieu des années 80, le nouveau site du Belvédère de Dour a repris des couleurs. «La seconde vie du Belvédère va pouvoir débuter», résume le bourgmestre faisant fonction de Dour, Vincent Loiseau.

L’endroit est désormais devenu un centre récréatif et sportif, composé d’un club de tennis, d’un parcours VITA et de la toute première piscine biologique de Belgique, de 1.150 m2.

Ce site, qui accueillait au départ un charbonnage, puis une brasserie avec des terrains de tennis, une piscine et un parc, était désert depuis une trentaine d’années. «Les Dourois ont toujours été énormément attachés à ce site, poursuit Vincent Loiseau. Plusieurs milliers d’entre eux ont appris à nager dans la piscine du Belvédère. Et avec la brasserie, l’endroit est encore devenu plus populaire. La fête de la bière y était organisée. De nombreux Dourois s’y sont rendus. Je sais même que des personnes s’y sont rencontrées et se sont ensuite mariées».

Bassin ouvert dès ce samedi

Après environ sept ans de travaux, le site est désormais prêt à accueillir les visiteurs: «Au niveau de la commune, nous sommes satisfaits et très fiers de rendre à nos citoyens leur patrimoine. Ça fait plaisir de voir que ce chancre est redevenu un endroit significatif pour la commune. Le club de tennis, qui existe depuis plus d’un an, connaît déjà un franc succès. Grâce au travail des responsables, le matricule compte déjà 130 membres. Je remercie surtout tout le personnel communal qui est mobilisé depuis 2010 dans ce projet».

Le nouveau site sera accessible tous les week-ends. Et le bassin de nage est ouvert..

«Il y aura cependant certaines règles à respecter, note l’élu. Pour des raisons de sécurité et de santé, il faut que la température de l’eau soit au moins à 18e pour pouvoir se baigner. Je pense donc qu’il faut être raisonnable et attendre que l’eau se réchauffe en été pour y mettre les pieds. Nous y sommes très vigilants. Deux maîtres-nageurs seront présents et peut-être même un troisième les jours de grande affluence. Les jeunes sapeurs-pompiers de Dour seront également sur place pour intervenir en cas de problème car le risque zéro n’existe pas».

Le site a également été réfléchi pour l’accessibilité des personnes handicapées.

L’endroit devrait dans les mois à venir développer de nouvelles activités: «En juin prochain, une école de plongée devrait normalement va voir le jour. Une partie du bassin a une profondeur de cinq mètres, ce qui permettra de former de futurs plongeurs. Et en septembre, à partir de la prochaine rentrée scolaire, le site devrait accueillir des élèves des établissements dourois, qui vont y passer deux jours avec une thématique pédagogique».

LP - équipe de rédaction

Autres actualités à Dour

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Dour