Dinant - Le PS n’attend plus Benoît Bayenet

Benoît Bayenet est vice-président de la Sogepa, professeur à l’ULB et expert au cabinet de Jean-Claude Marcourt. Mais il fait aussi toujours partie des membres de l’opposition à Dinant, même si l’ex-chef de file du PS a finalement été remplacé par un des siens, car il ne venait plus au conseil communal.

Le mois passé, nous avons pris des nouvelles du conseiller communal qui sèche depuis trois ans et demi toutes les réunions du PS dinantais. Il nous avait confié ne pas vouloir se présenter aux élections 2018.

Mais quand on lui avait demandé s’il comptait donner sa démission et donc remettre son siège pour que l’on puisse faire monter quelqu’un à sa place, il nous avait répondu: «Vous comprenez bien que la réponse à cette question, je la donnerai d’abord aux instances locales de mon parti.».

Mais un mois plus tard, nous avons contacté Laurent Belot, chef de file du PS dinantais, afin de savoir si M. Bayenet lui avait donné des nouvelles. Ce n’est pas le cas.

Deux conseillers communaux sur trois

«La situation telle qu’on la vit, c’est comme un caillou dans une chaussure, mais ce caillou ne nous empêche pas de marcher et d’avancer», explique Laurent Belot. «C’est dommage car au conseil, on ne siège plus qu’à deux à la place de trois. Mais bon, on n’attend plus rien de sa part. On se tourne vers l’avenir pour avancer, même si la situation n’est pas idéale. La décision est entre ses mains.»

Si Benoît Bayenet avait démissionné, cela aurait permis au PS de récupérer un élu actif, bien utile face à la majorité XXL de Richard Fournaux.

S.D. - équipe de rédaction

Autres actualités à Dinant

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Dinant