Dinant - Dossier Mont-Fat : le Conseil communal annulé

«En ce qui concerne le fond, j’irai droit au but : il est manifeste que le projet d’investissement sur le site de Mont-Fat ne fait pas l’unanimité au sein du Conseil communal et au sein-même de mon propre groupe. Je serai donc bon prince et j’admets que ce dossier doit être revu de fond en comble. Je suis cependant convaincu que ce dossier peut représenter une réelle opportunité de développement touristique qualitatif à Dinant et que, même si tout n’était pas parfait, le projet présentait aussi l’avantage d’inclure une piscine tant attendue par les Dinantais et bien entendu aussi par les touristes qui visitent notre ville», écrit Richard Fournaux.

«Quoiqu’il en soit, le site de Mont-Fat est sensible par lui-même, par sa localisation et par son voisinage. Ces éléments doivent donc être mieux appréhendés dans la conception du projet qui, je le répète, doit être revu. Si Dormio maintient sa volonté d’investir, ce que nous ignorons encore à l’heure actuelle, il faudra convenir très précisément des conditions dans lesquelles ce dossier pourrait être accepté ou pas ; et ce, afin d’éviter qu’une entreprise, quelle qu’elle soit, n’investisse en frais administratifs, architecturaux et autres inutilement. A commencer par la Ville de Dinant.»

«Une concertation mieux organisée, peut-être plus large et sereine autour de cet enjeu, est nécessaire. Je proposerai par conséquent au Collège et à la majorité communale d’agir de la sorte dans ce dossier», poursuit le Bourgmestre.

«En ce qui concerne la forme, je regrette que la réunion du Conseil communal ait été empêchée. Outre un blocage du dossier Dormio, cela a pour conséquence que les études réalisées par les bureaux Quidam et Alphaville n’ont pu être présentées aux Conseillers, à la presse et par conséquent aux Dinantais. Ces deux études ont pour objet une redynamisation du centre-ville, via des actions à court terme, un marketing urbain et la création d’une nouvelle signalétique.»

«Ce n’est que partie remise puisque ces deux projets ne devaient pas recevoir d’approbation formelle du Conseil communal mais simplement être présentés. Nous irons, tout comme pour le dossier Mont-Fat, de l’avant dans ces deux derniers projets. C’est ce que je proposerai à la majorité, qui se réunira d’ici peu», conclut Richard Fournaux.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Dinant

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Dinant