Dinant - Fournaux dans le clip d’un caïd !

Ibrahim Keyta, l’ancien patron du café «Le Chill» à Dinant, situé dans la rue Adolphe-Sax, est bien connu de la justice dinantaise notamment pour des faits de coups et blessures mais aussi des affaires de drogue. Le week-end passé, il a d’ailleurs été interpellé par la police pour une affaire de stupéfiants. Le gaillard était suivi depuis plusieurs semaines par la zone de police Haute-Meuse car il faisait de nombreux allers-retours vers Maastricht (Pays-Bas). «Il a bien été interpellé mais il n’y a pas de mandat d’arrêt à son encontre», précise Charlotte Fosseur, procureur de division de Dinant. L’homme n’est donc pas derrière les verrous.

Le Dinantais pourra donc encore se consacrer à sa passion: le rap. D’ailleurs, depuis quelques jours, une vidéo mettant le «rappeur» en scène fait parler d’elle car elle offusque plusieurs Dinantais. La raison: beaucoup savent qu’Ibrahim Keyta est loin d’être un ange et pourtant, il tourne son clip dans la salle des mariages de l’hôtel de Ville de Dinant où figure aussi… le bourgmestre de Dinant, Richard Fournaux (MR). «Encore ce lundi matin, une dame qui habitait à côté du café «Le Chill» m’a dit qu’elle n’en revenait pas de voir le bourgmestre dans le clip de cet homme», nous explique un habitant de Dinant. Plusieurs personnes, souhaitant garder l’anonymat, accusent même le bourgmestre de bien connaître le cafetier. Mais le libéral est clair: «Un jour, Ibrahim Ketya est venu me trouver pour me dire qu’il voulait se lancer dans la musique. Il m’a demandé s’il pouvait tourner dans l’hôtel de Ville. Il m’a aussi proposé d’assister à son clip. Je l’ai fait», commence le bourgmestre.

Quand on lui demande s’il sait qu’Ibrahim Keyta est connu les services de police, il dit ne pas en avoir la preuve. «Beaucoup de personnes me mettent en garde contre lui. On me dit qu’il est connu pour des affaires de stupéfiants. Mais je n’ai aucune preuve. Son certificat de bonne vie et mœurs est vierge. Donc pour moi, il n’y a pas de souci».

Une publicité pour la ville de Dinant

Pourtant, on vous l’affirme: Keyta est connu de la police.

Dans ce clip, intitulée «Dans le triangle» et disponible sur Youtube, on a l’impression de voir un clip de rappeurs américains: filles, alcool, grosses voitures, argent… Selon nos sources, mis à part les femmes, cela semble correspondre à la vraie vie d’Ibrahim Keyta. Dans le clip, on aperçoit d’autres acteurs dont des Dinantais. «Honnêtement, je ne suis même pas au courant de l’histoire du clip et je ne connais pas les autres personnes. J’ai accepté sa demande car l’hôtel de Ville est un lieu public. Donc, tout le monde peut venir tourner un film, un clip, un reportage… Il y a peu, TF1 est venu tourner ‘Quatre mariages pour une lune de miel’. Je me suis dit que c’était une bonne publicité pour la ville de Dinant. Mais bon, c’est loin d’être un professionnel, c’est certain! Le gars a simplement dansé. C’est comme si un citoyen venait à ma permanence et faisait le zozo».

Selon Victor Floymont, échevin des Finances, il faut qu’une demande soit introduite pour pouvoir tourner dans l’hôtel de ville.«On n’était pas au courant que ce clip s’est tourné à la commune. Je n’ai vu aucune demande passer au Collège». Mais Fournaux répond d’emblée: «Il ne faut pas introduire de demande. On passe par moi et je donne mon accord ou pas». Des Dinantais ainsi que l’opposition se posent de nombreuses questions sur le fait que Richard Fournaux a toujours l’art de se retrouver avec des personnes controversées, telles que Serge Kubla ou Ibrahim Keyta.

S.D. - équipe de rédaction

Autres actualités à Dinant

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Dinant