Crisnée - Un projet de golf à 6 trous

Lundi 20 mars, le Collège est allé à la rencontre de Crisnéens pour évoquer des projets de la commune, notamment ceux de Crisnée Demain.

«Nous expliquons simplement ce que l’on va faire sur ce site», dit Yakhlef El Mokhtari, échevin des sports. «Nous évoquons également la mise en place d’une plaine de jeux et d’un terrain de foot.»

Mais d’autres terrains restent propriété de la commune autour de ce site. «Ce ne sera certainement pas du tennis, vu qu’on peut en trouver à Oreye ou Fexhe», continue l’échevin. «On s’orienterait plus vers un golf à six trous. C’est une idée que nous allons soumettre aux Crisnéens.»

Philippe Goffin enchérit: «On pense à un golf d’apprentissage où les personnes viendraient jouer une heure», dit-il. «Rien n’est encore décidé, nous allons voir comment réagissent les Crisnéens.»

Une rue à votre nom

Trois rues du futur site de Crisnée demain porteront le nom de trois habitants de Crisnée. Une idée du bourgmestre de la commune, Philippe Goffin. «On avait le choix entre des lieux-dits, des noms en wallon ou encore des philosophes», énumère-t-il. «On entend souvent les gens rêver d’avoir une rue à leur nom. On a opté pour cela.»

Sur base volontaire, les habitants de Crisnée pourront ainsi bientôt participer à un mini-concours «vraiment simple», qui se terminera par un tirage au sort. «Ce tirage ne se fera pas avant l’an prochain», prévient Philippe Goffin. «Cette initiative se fera progressivement.»

Car donner un nom à une rue ne se fait pas en claquant des doigts. «Il faut notamment demander l’avis de la commission de toponymie», explique le bourgmestre. «Un huissier sera certainement là pour le tirage au sort.»

Il ajoute qu’aucun mandataire ne pourra y participer, contrairement aux habitants. «Bien entendu, il faut que ces personnes possèdent un casier judiciaire vierge», précise Philippe Goffin. «On veut que le concours reste très ouvert et sur base volontaire.»

En discutant de cette idée autour de lui, des citoyens lui ont suggéré de donner à l’une des rues le nom de Laurent Kremer, victime de la tuerie de la place Saint-Lambert. «On a pris contact avec ses parents», commente le bourgmestre. «Ils sont touchés, mais veulent prendre le temps d’y réfléchir.»

Il ajoute que si ces derniers acceptent, ce ne sera toutefois pas une rue de Crisnée Demain qui portera le nom du jeune homme. «On se voyait mal faire ça dans le cadre du tirage au sort. Nous désignerons une rue d’un autre lieu pour ce cas-ci.».

Pour rappel, Crisnée Demain accueillera à proximité du numéro 69 de la N3 un lotissement pour 200 habitants, une maison de repos ainsi que la nouvelle maison communale.

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Crisnée

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Crisnée