Courcelles - Primé au championnat de la pizza

Pour réaliser la plus belle, la plus originale ou encore la meilleure pizza du monde, pas question de lésiner sur les moyens! Ils sont 5 dans le Hainaut à participer au championnat mondial de la pizza et, parmi eux, un Courcellois.

Remporter le titre de champion du monde de la pizza, c’est ce que vont tenter de faire Nicolo, Antonio, Steven, Franco et son épouse Sigrid. Ces 5 amis, tous pizzaïolos, vont se rendre dans la ville de Parme, en Italie, en vue de représenter le Hainaut au championnat mondial de la pizza.

C’est d’ailleurs à Courcelles, au «Il Pico Bello», le restaurant de Franco et Sigrid que nous avons été reçus afin de goûter l’une des meilleures «margherita» au monde puisque Franco a remporté, à chacune de ses participations, le prix de la meilleure pizza classique. «La margherita est probablement l’une des pizzas les plus compliquées à réaliser. Tout simplement parce qu’elle est simple. Alors c’est un vrai travail de chimiste d’arriver à la rendre excellente», nous indique Franco. Lui et Sigrid vont concourir pour cette édition dans les catégories «Classique» et «À deux». Antonio, pizzaïolo au «Vulcano» de Cuesmes s’attaquera aux «Napolitaine» et «Classique». Enfin, Steven et Nicolo s’attaqueront à la «Classique». Ils devront y affronter des collègues du monde entier. «Ils viennent de partout: Mexique, France, Japon… L’année dernière, nous étions 704. Mais tout se déroule dans une bonne ambiance», complète Franco. «C’est l’occasion d’apprendre des choses et d’en tester. Et puis, c’est aussi un moyen de décompresser et de se relaxer un peu», ajoute Nicolo du «Dolce Sapore» de Walcourt. Mais pas question de révéler leur recette secrète: ça pourrait donner des idées aux concurrents. En effet, il ne s’agit pas de faire une bonne pizza: l’originalité, la présentation, la cuisson et la préparation de la pâte sont cotées par un jury. L’année dernière, Franco avait remporté un prix avec sa pizza à la choucroute. «Je mangeais un hot-dog et je me suis dit: ‘c’est dans du pain, donc pourquoi pas sur une pâte à pizza?». Le concours se déroulera du 8 au 11 mai, mais ce n’est pas là la fin d’un projet car Antonio, Franco et Nicolo rêvent déjà à leur propre école de pizzaïolos. «Franco est diplômé de l’école internationale de pizzaïolo. Alors nous pensions à un système de cuisine et de restaurant qui permettraient aux élèves d’apprendre toutes les facettes du métier. C’est ce que je rêve de faire plus tard», conclut Nicolo.

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à Courcelles

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Courcelles