Courcelles - Des meubles durables signés Fabrique Noire

Dans son garage transformé en atelier, Jeremy Descamps laisse parler sa passion. S’inspirant du design industriel, l’artisan courcellois réalise des meubles sur mesures faits de bois et d’acier. Sobres et authentiques, ils se lovent dans tous les intérieurs…

Tourneur-fraiseur de métier, Jeremy Descamps nourrit depuis toujours une passion pour le mobilier. «Mon grand-père était menuisier. Petit, je le regardais faire. J’étais littéralement attiré…» se souvient-il.

Il y a quelques années, quand il fait bâtir sa maison, à Courcelles, il l’imagine comme un loft industriel. Le noir, très marqué, se marie aux matériaux bruts: le béton, l’acier, le bois…

Et pour meubler les lieux, il se lance dans l’aventure. L’autodidacte se fait la main en réalisant son propre mobilier. Du lit à la table basse, en passant par les étagères… et même le panier du chien: il s’est frotté à tous les genres.

Et à l’évidence, l’homme a du talent. Les proches, les amis passent commande… et surtout le poussent dans le dos pour oser le grand saut.

Ainsi naît, en 2016, la Fabrique Noire. La petite entreprise squatte désormais le garage de Jeremy Descamps. «Aujourd’hui encore, il s’agit d’une activité complémentaire. Par sécurité d’abord, car il faut vivre, je reste tourneur-fraiseur deux jours par semaine. Je souhaite aussi que cela reste une passion: je veux pouvoir arrêter si ça ne m’amuse plus…».

Le Courcellois entend aussi rester maître de son temps. Pas question de se laisser happer ou déborder par une activité qu’il ne maîtriserait plus et qui porterait atteinte à sa qualité de vie.

La Fabrique Noire restera donc une petite structure, celle d’un artisan qui mène sa barque à sa guise. Jamais une usine!

Durable et local!

Ce chemin de traverse est aussi en phase avec la démarche «durable et locale» dans laquelle Jeremy Descamps s’est inscrit. Il n’utilise, par exemple, que des essences belges. Principalement du chêne, du frêne et du hêtre wallons.«C’est d’ailleurs un vrai problème de s’approvisionner chez nous, car 80% du bois coupé en Belgique est exporté vers la Chine».

Même si aujourd’hui, la Fabrique Noire, via facebook ou internet, rayonne loin, le Courcellois reste viscéralement attaché à son ancrage local. Pas question de répondre à des sollicitations venues de l’étranger. Et il y en a eu de France… et même du Japon. Pas de catalogue non plus chez l’artisan, mais des meubles sur mesure, pensés et développés de concert avec le client. Comptez 6 à 8 semaines pour la réalisation du meuble. Comptez entre 4 et 700€ pour une table basse, en fonction des options retenues, et 1000 à 2000 euros la table de salle à manger. À ce prix, vous avec une pièce unique, fabriquée à façon, avec des matières premières du pays… Et un artisan de chez nous!

M-G.D. - équipe de rédaction

Autres actualités à Courcelles

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Courcelles