Ciney - Des cendriers de poche pour «balayer» les mégots

La propreté publique, c’est l’affaire tous les Cinaciens! Depuis peu, la Ville de Ciney et son service Environnement ont acheté 1000 cendriers de poche. Ces cendriers sont distribués à l’accueil de l’hôtel de ville, à l’office du tourisme, au centre culturel, ainsi que dans de nombreux commerces.

«Cette initiative s’inscrit dans un ensemble global, afin d’essayer de traiter les quatre types de déchets: les mégots, mais aussi les crottes de chien, les chewing-gum et les canettes», précise l’échevin Frédéric Deville.«Il y a peu, le bourgmestre a décidé de tracer l’ADN des déjections canines pour remonter jusqu’aux propriétaires de chiens. Des panneaux collecteurs de schewing-gum ont aussi été placés au pied du kiosque et dans les abris-bus. Pour les canettes, la commune vient d’obtenir un subside d’un montant de 25.000 euros de la part du ministre Di Antonio. Nous avons phographié 34 agriculteurs de l’entité dans leurs champs. Des panneaux grandeur nature d’eux vont être érigés au bord des champs, accompagnés du slogan «L’amour est dans le pré, pas dans ta ta canette».»

Une brigade propreté

Après les crottes de chien, les canettes et les chewing-gum, c’est donc les mégots que la commune de Ciney, par l’intermédiaire de son échevin de l’Environnement, espère voir diminuer considérablement sur l’espace public. «Les cendriers de poche peuvent accueillir jusqu’à une quinzaine ou une vingtaine de mégots», note Frédéric Deville. «Certains fumeurs sont déjà très réceptifs. Lors de l’événement Safari Ciney par exemple, j’ai vu plusieurs jeunes qui jetaient leurs mégots dans leur cendrier de poche.»

Depuis peu, une brigade propreté sillonne par ailleurs Ciney et ses villages.«Un ouvrier parcourait déjà les rues de la commune avec un Glouton», avance Frédéric Deville.«Deux nouvelles personnes ont été engagées il y a peu, et composent la nouvelle brigade propreté, forte de trois éléments».

Si à Ciney on est bien conscient que, comme partout ailleurs, les incivilités ne disparaîtront jamais entièrement, on espère évidemment que les actions menées à l’attention de la population serviront à diminuer tout de même considérablement les déchets jetées. «Même s’il n’est pas question de tracer l’ADN des mégots», conclut Frédéric Deville avec humour.

B. GUEUNING - équipe de rédaction

Autres actualités à Ciney

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Ciney