Chimay - Des bornes à la place des pots de fleurs

Souvenez-vous, voici deux ans (en mars 2015), les riverains de la cité des Cerisiers avaient vu débarquer des immenses pots de fleurs obstruant la chaussée et les obligeant à faire un détour de 3 km pour rejoindre la chaussée de Couvin ou leur domicile quand ils y retournaient.

«Certains se servaient de la cité pour passer de la rue de Bourlers à la chaussée de Couvin.»

L’idée, à travers cette démarche, était de réduire la vitesse dans la rue tout en allégeant le trafic.

«Rien n’a changé», s’expriment plusieurs riverains. «La circulation est toujours la même et nous, on doit faire un détour!»

Certains s’aventuraient même à monter sur le trottoir pour passer à côté des pots et pour raccourcir le trajet «et pas par plaisird’embêter le monde».

La Ville de Chimay a décidé de revoir sa copie. Le «mur de Berlin» érigé voici plus de deux ans est sur le point de chuter, du moins en partie.

«Nous avons trouvé une solution pour les riverains. Ils nous ont fait des remarques et nous avons voulu améliorer leur mobilité tout en assurant la sécurité», explique Tanguy Dardenne, l’échevin chimacien de la Mobilité.

«Prochainement, nous allons installer des bornes escamotables à la place des pots de fleurs. Chaque riverain disposera d’un badge qui lui permettra d’ouvrir les bornes, et donc de passer.L’idée est vraiment d’empêcher ce trafic de transit.»

Coût de l’opération, environ 50.000 €.

«Trois nouvelles places de parking vont également être aménagées avant la réfection complète des trottoirs.»

Du côté des riverains, l’avis est mitigé. Ce nouveau dispositif devrait être installé dans un avenir proche. Il sera en tout cas discuté lors du conseil communal du 31 mai.

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à Chimay

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Chimay