Chimay - D’importants travaux à Chimay

Stéphane Meessen, échevin des Travaux de Chimay et son collègue Tanguy Dardenne, échevin des Finances, ont tenu à faire le point sur les travaux de voiries réalisés, en cours et à venir au sein de l’entité. Au total, entre 2013 et 2018 près de 4.300.000 euros auront été investis, dont environ la moitié provenant de subsides de la Région wallonne.

Les travaux de voiries font fréquemment l’objet de discussions au conseil communal de Chimay. «À plusieurs reprises, au conseil communal, on a été interrogés en sous-entendant qu’on ne faisait aucuns travaux.Éric Thiry, l’ancien échevin des Travaux, nous répète depuis deux ans qu’il investissait 200.000 euros à l’ordinaire tous les ans. Or, nous avons vérifié, et il n’en a dépensé que 143.000 pour six ans. On souhaite quand même rétablir la vérité», précisent Stéphane Meessen et Tanguy Dardenne.

Ils ont organisé une conférence de presse ce mardi pour faire le point sur les chantiers de voiries réalisés, en cours et à venir dans la commune. Une liste pour le moins impressionnante.

De 2013 à 2016

Dans le cadre de la première phase du plan d’investissement communal (PIC) 2013-2016, divers travaux ont été réalisés notamment au Boulevard Louise et à la rue Reine Astrid, où les trottoirs ont été rénovés. Au total, cette première phase a coûté 411.892 euros dont 271.000 euros de subsides. La commune a aussi reçu près de 974.000 euros de subsides de la Région wallonne pour plusieurs chantiers: la rue Bernard à Baileux, la rue de Scourmont, l’avenue du Châlon, la rue de Virelles et la Place communale de Robechies.

Dans le cadre de la phase II de ce plan d’investissement communal 2013-2016, divers travaux sont en cours. Citons par exemple la fameuse liaison entre Virelles et Froidchapelle, où les travaux s’étendent sur un peu plus de 6km pour 1.175.000 euros dont la moitié subsidiée par la Région wallonne.

«Au-delà de la réfection de la voirie, il est prévu d’y améliorer la sécurité en installant un îlot central, un radar préventif permanent et un trottoir», indique Stéphane Meessen. Il ajoute que l’enduisage est en cours dans les bois de Bourlers.

De 2017 à 2018

Le plan d’investissement communal 2017-2018 prévoit la réfection d’une série de rues entre Vaulx et Lompret, la rue de la Vernelle à Baileux et le rond-point de la rue de la Poterie à Forges. Des travaux d’enduisage y sont prévus. À la cité des Cerisiers, les trottoirs seront refaits. Des réparations et de l’enduisage sont au programme à la rue du Terniaux à Villers-la-Tour. Pour ce qui est de la rue de la Gare à Robechies, une réfection complète du chemin servant de déviation lors de l’utilisation du circuit est à l’ordre du jour.

La rue de la Tonnée et la rue de Virelles à Chimay feront aussi l’objet d’un enduisage. La cour de l’école de Bourlers et de l’école de Villers-la-Tour sera aussi rénovée.

Le budget total de tous ces travaux s’étalant de 2013 à 2018 s’élève à près de 4.300.000 euros dont 2.157.000 euros de subsides.

«On ne commence pas toujours par les rues qui sont les plus abîmées. Les gens nous interpellent souvent en demandant pourquoi nous réparons telle rue plutôt qu’une autre. Nous entretenons les routes qui sont encore en plus ou moins bon état, on veut les «sauver» tant que ça ne coûte pas encore trop cher», explique Tanguy Dardenne.

Les deux échevins sont très fiers d’ajouter que l’ensemble des chantiers sont effectués par des entreprises chimaciennes.

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à Chimay

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Chimay