Chièvres - Ludovic participe à des concours en Belgique et en Europe

Ludovic Feys, 27 ans et originaire de Chièvres, baigne depuis son plus jeune âge dans le monde de l’agriculture. Fils de parents passionnés par leur métier, le jeune homme participe aujourd’hui à de nombreux concours bovins et enchaîne les victoires. Cette passion demande de la discipline et un travail régulier auprès de l’animal qui va concourir.

Après des études humanitaires au Collège Saint-Julien à Ath, Ludovic se dirige vers des études en BTS production animale en France. Une envie de suivre la destinée familiale et d’en savoir davantage sur la discipline: « Mes parents sont agriculteurs. J’ai baigné dès ma naissance dans cet univers. Dès l’âge de 4 et 5 ans, j’aidais dans le travail de tous les jours mais également lors de leur participation au concours. L’un des tournants de mon histoire a très certainement été en 2000 lorsque j’ai séché les cours pour la première fois afin d’aller voir mes parents soulever le titre national à Bruxelles. Des souvenirs bien précis qui m’ont motivé à me diriger dans ce sens et à participer à des concours de vaches en Belgique, un peu partout en Europe et au Canada », explique-t-il.

Une préparation quotidienne

Cette passion demande de la discipline et une préparation en amont. « L’objectif est d’arriver au concours avec une très belle vache. Il faut aussi qu’elle soit la plus en forme possible. Une vache, c’est comme un sportif, pour être en forme, elle doit bien manger, bien se reposer, et bien s’entraîner. Le bien-être animal est primordial si vous voulez un résultat».

Une montée d’adrénaline plus tard, la vache est prête à se déplacer dans l’arène: «Elle doit rentrer dans le ring en se déplaçant sur les meilleurs membres afin de se déplacer facilement. Un pis plein; oui, ce sont des vaches à lait (il ne faut pas l’oublier) et finalement, un beau corps afin de pouvoir ingérer le maximum de nourriture et donc la transformer», ajoute-il.

Ludovic a eu l’occasion de soulever différents titres. «La grande championne Benelux en 2012 est «qottage». En 2016, c’est «Hay River», une vache en copropriété avec Rémy Colpaert, un ami, qui a terminé 5e de sa catégorie au dernier championnat d’Europe de Colmar. Il s’agit d’un résultat très honorifique pour une vache de chez nous. Enfin, la nouvelle star de l’élevage se nomme «Absolute». Elle a deux ans et vient de devenir grande championne lors du concours d’Ath et championne nationale dans la catégorie rouge en décembre», conclut-il.

D’ici 2019, Ludovic espère pouvoir amener quelques animaux en forme pour les championnats d’Europe.

Grande fierté pour le jeune homme: il est l’un des deux Belges sélectionnés pour participer à un congrès de juge européen en Allemagne. Une passion qui lui réserve de nombreuses surprises et de nombreux prix à décrocher à travers le monde.

Julie Deprez - équipe de rédaction

Autres actualités à Chièvres

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Chièvres