Châtelet - Plongée dans le havre des chiens maltraités

Brigitte Thibaut a un chihuahua dans les bras. Une petite femelle noire, extrêmement calme. «On vient d’aller la chercher, elle et deux de ses compères, dans une décharge à Leval-Trahegnies. Quelqu’un nous a prévenus…», explique-t-elle. Et les deux autres sont moins calmes… La femelle brune, toute tremblante, est probablement enceinte et le mâle la protège. «On les a ramassés plein de puces ce matin, on les a nourris, câlinés, lavés. Ils vont passer tous les tests santé, être pucés et vaccinés. On attendra 15 jours, c’est la loi, avant de les mettre à l’adoption. Et en attendant, ils iront dans l’une de nos familles d’accueil», précise cette architecte.

Sur base de dons

C’est ainsi que fonctionne l’ASBL New Life Forever située à Châtelet. Créée en août 2016, elle a reçu le certificat définitif en février dernier. Et c’est déjà plus d’une centaine de toutous de toute race qui sont passés par ici. «Nous en avons en permanence. Nous les recueillons, les soignons, les mettons en règles et ensuite ils sont adoptés», continue Brigitte Thibaut. Avec l’aide d’une secrétaire et d’une trésorière, elle s’est ainsi lancée dans l’aventure. «Et ça me prend tout mon temps libre!» Il faut dire qu’elle ne chôme pas avec son boulot d’architecte en plus. «Mon cabinet et le refuge sont dans le même bâtiment. Nous avons une pièce spéciale pour le refuge», raconte-t-elle. L’ASBL fonctionne sur base de dons essentiellement et sur la petite somme demandée à chaque adoption afin de couvrir les frais de traitements.

Et tous les animaux qui passent par ce refuge ont un trait en commun: ils en ont bavé. «Pour la toute grosse majorité, oui. Nous récupérons les chiens abandonnés qu’on nous signale. Mais aussi les chiens maltraités par leurs maîtres». Dernièrement, c’est Hope et sa maman qui ont été sauvés par l’ASBL. Dans ce cas-ci, il a fallu être convaincant. La propriétaire, les larmes aux yeux, ne voulait pas s’en séparer. Mais elle n’avait pas non plus les moyens pour la soigner, la nourrir et par-dessus le marché, son compagnon battait le chien. «Alors que je l’avais dans les bras, prête à partir, j’ai vu qu’il y avait d’autres chiens dans la maison. Dont un en très mauvaise santé: Hope. Le petit ressemblait très fort à la chienne, ça ne faisait aucun doute. Je l’ai emmené aussi!»

Hope avait la gale à un stade très avancé. Y compris la gale des oreilles. Il avait aussi une surinfection de la peau due à la maladie. Il a été traité, pucé, soigné et est en revalidation dans l’une des familles d’accueil qui travaille avec le refuge. Dans quelques semaines, voire quelques mois, le petit sera mis à l’adoption.

Pour les dons: BE26000131156629

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à Châtelet

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Châtelet