Charleroi - À France Télévisions

Les décors virtuels utilisés avaient été réalisés par une société carolo. «Et nous avons reçu les félicitations de connaisseurs dans ce milieu, mais aussi de la Production de France Télévisions», s’enthousiasme Thibault Baras, directeur des studios Keywall et Dreamwall installés à Marcinelle.

Il n’y a heureusement pas eu de couac. «Non, tout s’est bien déroulé malgré l’énorme pression. Ce que nous avons fait ce dimanche, c’est une première mondiale! C’est la première fois qu’on mélange de cette manière la réalité avec le virtuel. C’est une technologie exceptionnelle», explique-t-il.

Ce dimanche, vous l’aurez remarqué, les présentateurs sont passés du plateau télévisé à la cours de l’Élysée, en passant par le bureau du président.

«Nous étions dans le décor réel du plateau télévisé et grâce à un plan séquences, donc à un mouvement de la caméra, on se retrouvait dans la cour de l’Elysée avec Laurent Delahousse qui présentait le CV des candidats dans un décor totalement virtuel», continue le directeur.

«C’était une scénographie très ambitieuse, mêlant la 3D, la réalité augmentée et cette superposition du virtuel. Une utilisation unique pour l’instant.»

Un travail à plein temps

Tout cela a demandé un travail incroyable de l’équipe carolo. «Depuis lundi dernier, nous étions descendus à Paris et nous préparions l’émission», explique le directeur de Keywall/Dreamwall.

Et il a fallu s’imposer. «Les équipes de présentation française n’étaient pas rompues aux contraintes que ce type de mise en scène implique nécessairement. Nous avons donc dû réclamer des répétitions, demander à disposer des plateaux pour les ajustements, répondre aux modifications imposées, etc.».

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à Charleroi

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Charleroi