Charleroi - La foire déplacée vers le parking du Spiroudôme!

Les forains de Charleroi l’avaient bien fait savoir: pour eux, il n’était pas question de déménager là-bas pendant les longs et profonds travaux censés changer le visage de la ville haute. Des travaux qui commenceront en 2018 pour prendre fin aux alentours de 2021. Alors où les déplacer? La réponse n’est clairement pas évidente et cela fait des mois, même des années, que la Ville de Charleroi s’arrache les cheveux pour leur trouver un endroit. Une tâche compliquée car il y a plusieurs exigences: disposer d’un terrain suffisamment vaste, aménagé en eau et électricité, pas trop décentré… Car les forains ne sont pas commodes avec cela. La Ville leur avait notamment proposé la place Kennedy à Marchienne-au-Pont. Refusé. «C’est beaucoup trop décentralisé. Nous allons perdre énormément de fréquentation et ce sera désastreux», avait argumenté Frédéric Allard, du Comité de la foire. Alors ce lundi soir, lors du conseil communal de Charleroi, Mohamed Kadim, conseiller communal cdH, n’a pas manqué de revenir sur le dossier: «Où en est-on? À quand un «happy end» pour ce dossier?»

Nouvelle proposition

Peut-être que la solution n’est finalement pas si loin… Car c’est avec une nouvelle proposition dans sa hotte que Julie Patte (PS), a débarqué: le grand parking du Spiroudôme. Le terrain, propriété de la Ville mais mis en concession, pourrait être équipé avec l’eau et l’électricité. «Cela nous permettrait d’accueillir la foire. Mais éventuellement d’autres événements! Ce serait un terrain équipé et prêt à accueillir des concerts et autres manifestations. Ce n’est pas comme si on avait trop de terrains équipés dans le centre… ce serait vraiment une belle occasion», s’enthousiasme l’échevine. Mais actuellement, lors des matchs, ce parking est bondé. Alors comment faire? «L’occuper en dehors des matchs. J’ai contacté Gabriel Jean, l’administrateur délégué du Spiroudôme. Il a clairement marqué son accord et m’a lui-même proposé des dates qui ne poseront pas de souci. C’est notamment le cas de tout le mois d’août pendant lequel il n’y a pas de rencontres. Mais aussi pendant 2 semaines et 3 week-ends à Pâques. Là, la période sera un peu plus restreinte pour les forains mais ce n’est pas possible autrement.»

Cette proposition semble donc bien accueillie. Enfin lorsque les travaux de Charleroi DC seront terminés, la foire reviendra bien à la ville haute, son quartier historique. «C’était le souhait de la profession et c’est en tout cas la solution à laquelle nous travaillons avec le bureau d’études chargé de l’aménagement des espaces publics pour Charleroi DC», confirme l’échevine.

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à Charleroi

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Charleroi