Carlsbourg - Une piscine entièrement rénovée

Le bourgmestre paliseulois Freddy Arnould s’est dit particulièrement heureux: «Après des mois et des mois de travail, de concertation, de réunions et de débats constructifs voici venu l’instant d’offrir aux citoyens de Bièvre et de Paliseul, ainsi qu’aux élèves de l’Institut St-Joseph, un nouvel équipement qui répond à leurs aspirations et aux exigences de son temps. Cette piscine répond à une tradition, qui est une tradition sportive comme l’avaient imaginée ses concepteurs et réalisateurs, audacieux précurseurs, dès après la fin de la seconde guerre mondiale et dont l’ouverture originelle remonte à l’année 1953. Ce sont des milliers et des milliers de nageurs qui ont plongé dans ce bassin au fil des jours. Outre l’aspect sportif, cette réalisation s’inscrit également dans le souci d’une amélioration de la qualité de vie de ses utilisateurs, l’eau n’est-elle pas source de bien-être, de thérapie même?»

Les travaux avaient débuté le 5 septembre 2016 et viennent de se terminer. Les objectifs poursuivis par cette réhabilitation consistaient en la rénovation durable des éléments vétustes, la mise en conformité complète des installations, l’amélioration de la performance énergétique, l’amélioration de l’attractivité et l’ouverture au public. On attend en effet quelque 70.000 utilisateurs par an. D’importants travaux ont donc été nécessaires pour atteindre ses objectifs: extension du bâtiment pour l’accueil du public, rénovation et extension des vestiaires, réfection des plages et du bassin, remplacement des châssis, remplacement des systèmes de traitement d’air et d’eau de baignade, isolation extérieure de l’ensemble du volume et mise en conformité complète des installations d’électricité, d’incendie et d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

L’aboutissement d’un long processus

C’est avec émotion et fierté que le député-bourgmestre bièvrois David Clarinval a pris la parole. Émotion d’abord parce que c’est dans cette piscine qu’il a appris à nager avec André Bourcy. Fierté surtout quand on sait que c’est l’aboutissement d’un long processus qui a brisé bien des barrières. La barrière provinciale d’abord puisque l’on se trouve à la limite des provinces de Namur et Luxembourg. Grâce à ce projet piscine, les deux communes voisines de Bièvre et Paliseul ont appris à travailler ensemble. Elles ont été des moteurs dans l’élaboration d’autres projets d’envergure comme la fusion des Maisons du Tourisme de l’Ardenne namuroise et de Bouillon, le GAL, le Parc Naturel, les Massifs forestiers, etc. Barrière culturelle ensuite avec un partenariat entre les pouvoirs publics et une école libre. Et enfin barrière politique quand on sait que généralement, c’est du chacun pour soi et que beaucoup revendiquent encore leur esprit de clocher.

David Clarinval a remercié toutes les personnes qui ont collaboré de près ou de loin à ce magnifique projet et a tenu à saluer la présence de Jean-Luc Lefèvre, ancien directeur de l’établissement, qui est à l’origine de cette collaboration particulièrement positive pour tous.

Le ministre René Collin quant à lui a rappelé qu’en 2015 il avait lancé le plan piscine. Il n’attendra pas la concrétisation de ce plan piscine puisqu’en février 2016, il donnera le feu vert au dossier. «Ce dossier avait deux qualités essentielles à mes yeux. Il s’agit d’un projet transcommunal et en plus, il est porté avec une école. C’est un vrai partenariat privé – public. C’est une superbe réalisation à la fois esthétique et patrimoniale, c’est une belle démonstration de ce que des communes peuvent faire en collaborant».

L’échevin paliseulois Jean-Marc Lambert, en tant qu’échevin des travaux, a voulu mettre en évidence le travail réalisé par Jean-Yves Brocard, conducteur du chantier de la firme Cobelba et Mme Collet, architecte. En tant qu’échevin des sports ensuite, il a rappelé que ce nouvel outil permettra à beaucoup d’élèves de pratiquer la natation et aux autres personnes de suivre des cours d’apprentissage, de perfectionnement, d’aquagym et même de sauvetage. Son seul regret, c’est qu’il n’y ait pas assez d’heures dans une journée tellement la demande est importante…

Quatre personnes engagées

Pour faire vivre cette piscine, l’asbl STCA a bien sûr engagé du personnel. Adrien Brasseur a été engagé à temps plein. Il sera maître-nageur mais s’occupera également de toute la partie administrative. William Deffoin et Bastien Talmas travailleront tous les deux à mi-temps comme maître-nageur. Noëlle Clarinval assurera également le poste de maître-nageur et s’occupera de l’entretien du bâtiment. Parmi les autres personnes qui assureront les cours, on peut citer Julien Ponsard, Muriel Hermant, William Godefroid, Emmanuel Macoir, Mailys André et Pierre De Mol. Pour la partie «public», la surveillance sera assurée par des bénévoles brevetés.

Ouverture au public

En dehors des heures de cours (scolaires et extrascolaires), la piscine sera accessible au public. Pendant la période scolaire, elle sera ouverte les lundis, mercredis et jeudis de 20h30 à 21h30, les vendredis de 19h30 à 20h30, les samedis de 13h à 18h ainsi que les dimanches de 10h à 12h et de 14h à 18h. Durant les vacances scolaires, la piscine sera accessible tous les jours de la semaine entre 14h et 20h, les samedis de 14h à 18h, les dimanches de 9h à 12h et de 14h à 18h.

W.E. - équipe de rédaction

Autres actualités à Carlsbourg

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Carlsbourg