Braives - Un Braivois à Dubaï pour réaliser un documentaire

Dubaï. Cette grande ville est connue pour son côté excentrique et superficiel. Difficile de ne pas se laisser porter par les apparences. Piqué par la curiosité de savoir ce qui se cache derrière cette façade luxueuse du paraître, Michaël Herregat s’est rendu sur place et a mené son enquête. Ce Braivois de 33 ans est à la tête de son entreprise «Vivre sa légende», spécialisée notamment dans la réalisation de films promotionnels, documentaires, films de mariage et de vie. «Mon cousin, qui habite Dubaï, m’a proposé de venir. J’ai accepté et je suis parti du 21 février au 1er mars. J’ai eu un mois et demi pour faire une ébauche de scénario et contacter les bonnes personnes afin d’organiser des interviews sur place dans le cadre de la réalisation d’un documentaire sur Dubaï.» Pour ce faire, le Braivois a contacté Gabriel Malika, un artiste et homme d’affaires qui a travaillé sur place. Il s’est notamment inspiré du livre écrit par ce dernier.

Aujourd’hui en cours de montage, ce documentaire est déjà doté d’une bande-annonce disponible sur le site internet de Michaël. Le titre «l’âme de Dubaï» est révélateur du fil conducteur de ce travail de réalisation. «Il s’agissait aussi de démystifier Dubaï. Je suis parti avec plein d’idées préconçues. Ce documentaire était l’occasion de les remettre en question.» Michaël a tourné pendant 8 jours sur place. Il est allé, caméra à l’épaule et micros sous le bras, à la rencontre des gens et des lieux. «J’ai gardé de cette expérience une image positive. Chaque rencontre était extraordinaire. DubaÏ est riche et on s’y sent bien. Il y a une criminalité quasiment nulle: les gens laissent la porte de leur appartement ouverte! C’est une ville avec beaucoup de cultures, de religions et d’histoires différentes

Aux chaînes télévisées

Ce documentaire devrait faire, une fois terminé, pas moins de 52 minutes. Une belle vitrine pour son entreprise. «Je travaille avec des professionnels et particuliers. Par contre, je sélectionne mes clients en m’assurant que leur projet correspond à mes valeurs. Car j’allie ma passion du cinéma avec celle du développement personnel. J’ai un réel intérêt pour le bien-être et le spirituel. Je réalise des films qui apportent aux gens une émotion, de la sensibilité et de la conscientisation.» Des réalisations dans le même état d’esprit que le film «Demain». Le Braivois espère vendre son documentaire «L’âme de Dubaï» à des télévisions mais aussi qu’il soit diffusé à Dubaï. Pour l’instant, Michaël exerce à titre complémentaire mais espère, avec le soutien de lecteurs, internautes et tout autre soutien, prendre un statut d’indépendant à titre principal. Il espère ainsi pouvoir partir à nouveau à l’aventure. «J’ai une soif de découvrir les côtés cachés des choses. J’adore rechercher, faire des reportages et filmer

L.M. - équipe de rédaction

Autres actualités à Braives

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Braives