Braine-le-Comte - Deux passages à niveau fermés dès le 21 avril

La mobilité à Braine-le-Comte, voilà le sujet qui oppose depuis près de deux ans. Revenir sur la saga de la rue d‘Ecaussinnes devient compliqué, mais il faut rappeler que la rue est fermée à la circulation depuis deux ans. Les travaux de réfection de voirie prévus initialement ont mis à jour de gros soucis d’égouttage et on attend aujourd’hui que le SPW intervienne.

Malheureusement, en parallèle, d’autres chantiers prévus sont mis en branle. À la fin de l‘année 2016, Infrabel entamait donc le projet de rénovation du pont de la rue des Frères Dulait au-dessus de la voie de chemin de fer. Une nouvelle déviation problématique pour ceux qui empruntaient quotidiennement la voie entre Ecaussinnes et Braine.

Et ces derniers jours, coup de massue pour les riverains lorsqu’une lettre d’Infrabel est arrivée dans la boîte aux lettres.

Dès le mois d’avril, l’entreprise en charge de la gestion du réseau ferroviaire belge annonce son intention d’entamer des travaux, non seulement chemin de Naast mais aussi chemin du Baudriquin, au niveau des deux passages à niveau.

Arnaud Reyman, porte-parole d’Infrabel, s’explique: «Nous avons des travaux en cours à Manage et Ecaussinnes sur la même ligne. Nous avons choisi de tout entreprendre en même temps, parce que nous allons devoir fermer la ligne durant deux week-ends de 3 jours, à savoir celui du 1er mai et celui de la Pentecôte. Le chantier de ces deux passages à niveau nous permet de rationaliser le coût des travaux en faisant venir les machines une seule fois et de minimiser le temps de fermeture de la voirie. De plus, il faut rappeler que tout ça était bien prévu après les travaux de la rue d‘Ecaussinnes, mais ils ont eu deux ans de retard et ce n’est pas de notre fait.»

Petit point particulier, le passage à niveau de la rue du Baudriquin sera, lui, définitivement fermé. «C’est dommage parce que nous passons par là quasiment tous les jours à vélo. On préfère avoir accès via de petits chemins que de passer par la route nationale où on se sent moins en sécurité», expliquent Carlos et Mehdy, 20 et 21 ans, qui vivent respectivement à Soignies et Braine et aiment se retrouver à vélo dans l’une ou l’autre de ces communes.

«Nous avons fait une étude de mobilité pour savoir si ce chemin était régulièrement utilisé et il s’est avéré que non. Financièrement, nous avons fait le choix de le fermer, mais il sera toujours possible de passer par le chemin de Naast.»

NG - équipe de rédaction

Autres actualités à Braine-le-Comte

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Braine-le-Comte