Bonneville - 10e Théâtre à la Ferme

Dès leur arrivée, les participants sont pilotés dans un vaste parking improvisé, par les jeunes pionniers du 52e Namur-Meuse St-Roch de Namêche. Ceux-ci ont complété leur B.A. par une aide efficace lors du banquet, précédant le spectacle, qui a rassemblé plus de 360 convives. Denys Gigot a animé, à l’accordéon, un apéritif festif.

Trois associations pour un même objectif

Le Rotary club d’Andenne en partenariat avec le service d’accompagnement et d’insertion sociale pour personnes handicapées (SAIHA) et le centre St Lambert, service résidentiel pour adultes handicapés (COSL), organisait ainsi sa 10ème soirée théâtrale en plein air ce dimanche 27 août dans le site prestigieux de la Cense de Jandren, au château de Bonneville.

Le Président du Rotary Club d’Andenne 2017-2018, Stéphane Spreutels, avait le sourire tout en redoutant le jour où il faudra pousser les murs de la Cense, vu le nombre croissant de visiteurs au fil des années, le bouche-à-oreille faisant son œuvre.

Avant le spectacle, le président rotarien a pris la parole pour rappeler les nombreuses actions menées par le service-club andennais. Il a été relayé par Benoît Marthus, directeur du Saiha, et Marc Palate, directeur du COSL, qui ont décrit le travail mené dans chacune des institutions pour un même objectif: le bien-être et l’insertion de la personne handicapée. Par exemple, 140 usagers du Centre Saint-Lambert sont répartis dans 13 maisons et 7 appartements dans le centre-ville d’Andenne, encadrés par des éducateurs et des bénévoles. Par ailleurs, des œuvres de l’Atelier Picasso du Centre St-Lambert étaient exposées dans la Cense de Jandren.

La pièce

Après s’être fait un nom, le «Théâtre à la ferme» s’est offert… «Le Prénom». Une pièce de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière qui a connu un succès tel que l’opus s’est décliné par un long-métrage au cinéma en 2012, notamment défendu par Patrick Bruel.

Les comédiens du prestigieux Théâtre des Galeries ont remarquablement interprété l’œuvre des deux compères français devant plus de 400 personnes. La mise en scène de Martine Willequet est d’une redoutable efficacité. Le rythme de cette pièce aux répliques cinglantes et à l’humour mordant ne faiblit pas une seconde et va crescendo grâce au jeu des comédiens.

Ceux-ci, sous la houlette du Directeur du Théâtre des Galeries, David Michels, sont Catherine Decrolier, David Leclercq, Frédéric Nyssen, Christel Pedrinelli et Patrice Mincke.

Ph. Bechoux - équipe de rédaction

Autres actualités à Bonneville

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Bonneville