Blaton - Rodrigue Lesage, MacGyver du bricolage

C’est à l’intérieur de son atelier, où il laisse libre cours à son imagination, que Rodrigue Lesage, âgé de 50 ans, s’est lancé depuis quelques années dans la création d’objets atypiques à partir de matières de récupération.

Depuis quelque temps maintenant, le Blatonien s’est trouvé une nouvelle passion: le bricolage. «Faire de la moto devenait trop dangereux pour moi. J’ai donc décidé d’arrêter mais il fallait que je trouve une nouvelle occupation pour rester actif», déclare Rodrigue Lesage.

Cet hiver encore, sur le marché féerique de Noël à Harchies, l’artisan a été dévalisé tant ses réalisations ont attiré la convoitise du public présent. Il faut dire que reproduire les Minions sous forme de brasero, ça n’est pas donné à tout le monde.

Ses premières réalisations ont tout de suite trouvé preneurs alors que ce n’était en aucun cas l’objectif escompté au départ. «J’avais exposé ma production dans le garage d’un ami et une femme m’a demandé le prix d’un objet alors qu’il n’était pas à vendre. Elle est revenue quelques heures plus tard avec son mari et nous avons conclu le marché», ajoute-t-il.

Se réfugiant dans son atelier dès que possible et passant une bonne partie de ses week-ends sur les brocantes afin de dénicher quelques pièces anciennes, l’homme aux doigts d’or passe des journées entières à confectionner de nouveaux chefs-d’œuvre, à un tel point que sa femme doit, souvent, le rappeler à l’ordre au moment de manger. «Je réalise ces choses-là à partir de pièces récupérées car je ne veux pas investir pour mon loisir», précise le Blatonien. «Ce qui séduit le public est certainement le fait que ce sont des réalisations uniques au monde. Je ne saurai d’ailleurs jamais reproduire une œuvre déjà réalisée, tout simplement car je n’ai pas les pièces en double».

Résultat époustouflant

Plus le temps passe et plus ses réalisations deviennent époustouflantes comme en témoigne la photo.

Certains seront forcément plus sceptiques que d’autres quant au fait que tout est produit à base de récupération tant le résultat final est grandiose. «J’ai eu la merveilleuse idée de créer ce barbecue en récupérant une bonbonne de gaz, d’anciens disques de freins ainsi qu’un guidon de moto, quelques pièces d’une vieille tondeuse et une étagère que j’avais démontée. Seules les roulettes sont neuves car malgré tout, le train n’avance pas tout seul» (rires).

Papa de deux enfants, il espère bien un jour pouvoir transmettre cette magnifique passion à son fils, mordu lui aussi de mécanique.

Mais une autre chose lui tient aussi fortement à cœur: «L’un de mes rêves serait que quelques jeunes volontaires viennent me trouver», précise Rodrigue Lesage, «et que je puisse leur faire prendre goût à ce que je fais pour qu’ils prennent ensuite la relève».

NE - équipe de rédaction

Autres actualités à Blaton

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Blaton