Blaton - 14 février, jour des amoureux… de la cholette!

Si certains aiment ramasser les deniers confettis au lendemain du Carnaval, d’autres préfèrent crosser jusqu’au prochain fût. La tradition du crossage perdure en Wallonie picarde et des villages ont tiré leur épingle du jeu. C’est le cas de Blaton où le mercredi des cendres, le 14 février est bien entouré en rouge dans le calendrier d’Armand Ferraille et ses «Ketjes». «C’est un événement que l’on prépare bien à l’avance», explique-t-il. «Nous avons des réunions au sein de notre équipe mais aussi avec les autorités communales et la Police afin d’assurer une organisation parfaite.»

Tout est en place en vue du jour fatidique. Le parcours est établi. «Nous aurons entre 10 et 12 tonnes. Nous devons faire face à la disparition des cafés. Raison pour laquelle, des habitants du village peuvent organiser une tonne chez eux. Heureusement, l’esprit de convivialité résiste au temps qui passe.»

L’ancien conducteur de métro y met du sien. Il prévoit une tonne chez lui. «Et pas que ça! Dès 7h, j’accueillerai mes camarades afin de leur offrir un bon petit-déjeuner avant de tirer les équipes. Nous commencerons le parcours avant de faire un break, à midi, chez le libraire afin de se restaurer. Puis, nous bouclerons le circuit avant un dernier petit verre bien mérité.»

Véritable passionné du crossage, Armand a découvert sa pratique il y a huit ans, en débarquant de sa région liégeoise. «J’ai vu ça la première fois en traversant le village. J’ai été impressionné par la ferveur et curieux aussi. Il y a quatre ans, nous avons lancé notre équipe, les «Ketjes», de seize crosseurs. Nous prenons part au jeu pour nous amuser entre amis.»

Si les Ketjes se contentent d’un sweat reconnaissable, d’autres cercles sont plus imaginatifs. «C’est très carnavalesque pour rester dans la période. Les «421» sont tout en vert avec une tête de dés. Il y a des groupes déguisés en pirates, en Mexicains… Sans oublier, le cercle le plus ancien du crossage de Blaton, les «Kis Ka Kos Ku» habillés en pierrots.»

Que le crossage commence!

Massimo Di Emidio - équipe de rédaction

Autres actualités à Blaton

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Blaton