Binche - La Police va vous faire marcher

Il faut être courageux pour s’attaquer à la traditionnelle Marche de la Police de Binche. 100 kilomètres en Thudinie auxquels ils sont de plus en plus nombreux à prendre part.

Place à la 32e édition, déjà ! Cette activité, devenue traditionnelle dans la Cité des Gilles, est née il y a plus de 30 ans suite au rapprochement des policiers binchois et de leurs homologues bruxellois.

« Cette marche est en effet née suite à ce jumelage. A l’époque, les policiers avaient pris le pli d’effectuer le trajet à pied entre les deux villes pour célébrer leur amitié », explique José Fonteyn, président du club des Marcheurs de la Police de Binche depuis 17 ans désormais.

Cette habitude a donc donné naissance au groupement des Marcheurs de la Police, qui a mis sur pied la fameuse marche de Binche. « On l’ a appelée Les 100 kilomètres en Thudinie, parce qu’on démarre de Binche, certes, mais on traverse aussi toute la région jusqu’à Thuin », précise-t-il encore.

Ils sont nombreux à venir tester leurs jambes sur le parcours binchois. Mais José prévient aussi, pour s’y aventurer, il faut un certain entraînement. « Oui, 100 kilomètres, ce n’est pas rien. Surtout dans notre région qui est quand même assez vallonnée. Certains de nos participants sont pressés, d’autres prennent plus leur temps, mais tous ont un point commun : ce sont des marcheurs aguerris, des véritables aventuriers. »

D’ordinaire, ce sont entre 250 et 300 participants qui sont attendus sur les 100 kilomètres : « On a déjà 180 pré-inscriptions et on devrait donc atteindre ce chiffre.» Un public toujours plus international. « On a évidemment beaucoup de Belges, mais il y a aussi des Néerlandais, des Français et des Allemands. »

Parmi ce mélange hétéroclite, il y aura un aventurier parmi les aventuriers. Fernand Gouthier, 90 ans, qui participera déjà à ses troisièmes 100 kilomètres de l’année. « Il faut une solide santé et une sacrée volonté pour le faire à son âge, c’est remarquable », sourit José, admiratif.

Des bonnes jambes, mais aussi un bon mental, c’est sans doute la recette pour s’attaquer aux 100 kilomètres en Thudinie qui attendront les marcheurs le 21 juillet prochain.

Pierre Ghislain - équipe de rédaction

Autres actualités à Binche

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Binche