Binche - Ecrivains publics et bien plus…

C’est il y a trois ans et demi que l’Espace Écrivains Publics est né en plein centre de Binche, et si on y trouve les services classiques offerts par les écrivains publics aux quatre coins de Wallonie, on y trouve un tas d’autres activités qui contribue à «l’épanouissement de la mixité sociale» de la cité binchoise.

Tous les deux formés à la tâche d’écrivain public par l’association Présence et Action Culturelles, les deux écrivains publics binchois exercent en plein centre de la ville. «On a créé l’espace, il y a un peu moins de quatre ans. Notre rôle premier, c’est d’aider les citoyens à rédiger leurs courriers personnels ou administratifs, à composer leur CV ou à écrire leurs lettres de motivation, mais on apporte aussi de l’aide pour corriger des textes, des dossiers, des travaux de fin d’étude, par exemple», expliquent les deux écrivains publics binchois qui préfèrent rester anonymes. «L’important n’est pas tellement qui on est, mais ce qu’on fait», assènent-ils.

Mais leurs tâches d’écrivains publics, ils les ont très rapidement élargies. «Il était important pour nous de contribuer à l’épanouissement de la mixité sociale dans notre commune. Nous avons un rôle d’éducation permanente auquel nous tenons beaucoup et dans cette optique, on organise pas mal d’activités, à côté de ça.»

Ateliers d’écriture, d’alphabétisation, formation ou encore concours de nouvelles font partie du panel proposé par les écrivains publics.

Mais aussi de nombreuses expositions qui viennent décorer et animer le rez-de-chaussée du 53 de l’avenue Charles Deliège. «Notre objectif est double: on essaie de mettre en avant des artistes qui n’ont pas toujours l’occasion ou les moyens d’être exposés dans des galeries et on essaie de toucher le public avec des sujets intéressants.»

Une exposition particulière y a d’ailleurs pris place depuis quelques jours. «Enfances en transit, c’est l’œuvre de Christian Fauconnier, un photographe qui a suivi des enfants au Parc Maximilien et dans la junge de Calais, notamment, et qui nous propose ce regard-là sur les réfugiés. Une problématique qui nous tient à cœur et qu’on espère pouvoir aborder dans des ateliers avec les enfants des écoles de Binche après les vacances scolaires», concluent-ils.

Facebook: Les écrivains publics binchois.

P.G. - équipe de rédaction

Autres actualités à Binche

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Binche