Bièvre - Construction d’une nouvelle maison de repos

Le bâtiment en forme d’étoile à trois branches sera situé dans le parc actuel de la Résidence Saint-Hubert. Un porche permettra l’accès sur toute la longueur du bâtiment. Le soubassement sera réalisé en pierre et la partie supérieure en crépis. Chaque aile du bâtiment sera équipée d’une zone collective éclairée par de grandes baies vitrées. Les chambres d’une superficie de 20 m² seront spacieuses et offriront un confort optimal pour les résidents, avec une vue unique sur les jardins. Les abords seront bien sûr aménagés avec des places de parkings, trois jardins, des plantations d’arbustes et de hautes tiges, une pièce d’eau et même une plaine de jeux du pour accueillir les plus jeunes des familles en visite auprès des résidents.

Tout cela a bien sûr un coup. Le projet global est estimé à quelque 8 millions d’euros. Une promesse de subsides de 2 millions d’euros a d’ores et déjà été octroyée par le gouvernement wallon. Le financement portera donc sur un montant de l’ordre de 6 millions d’euros. Un appel d’offres va être lancé auprès des institutions financières du pays.

Inauguration dans deux ans

Rappelons que trois communes sont impliquées dans ce projet: Bièvre, Gedinne et Vresse.

Le député-bourgmestre bièvrois David Clarinval a tenu à remercier le président de l’ASBL Résidence Saint-Hubert, Thierry Léonet et la directrice Ingrid Cambrai pour tout le travail réalisé au quotidien et plus particulièrement celui réalisé sur ce dossier. Il a également salué le travail des administrateurs et remercié les différents partenaires: «C’est un projet majeur pour toute la région. Le budget global de ce projet (8 millions d’euros) dépasse le budget global de notre commune (7 millions). Ce projet sera financièrement soutenable pour l’intercommunale et s’autofinancera dès l’ouverture de la nouvelle maison de repos».

Il se réjouit également que ce soit une entreprise de la région qui ait obtenu le marché. Les travaux devraient durer un an et demi. On parle déjà d’une inauguration d’ici deux ans.

Au final, la capacité d’accueil va passer de 35 lits à 77 lits, auxquels il faut ajouter les 7 lits courts séjours. Pour la directrice Ingrid Cambrai, c’est une aubaine: «Ce beau projet sera fonctionnel pour les résidents mais aussi pour le personnel. Nous bénéficierons alors d’un magnifique lieu de vie et d’activité. Vivement dans deux ans!».

Cela fait une dizaine d’années maintenant que l’on parle de l’extension de la maison de repos. Le dossier a connu de multiples rebondissements…

W.E. - équipe de rédaction

Autres actualités à Bièvre

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Bièvre