Biesmerée - En avant… marche !

Les marches de l’Entre Sambre et Meuse tambourinent et résonnent un peu partout. Elles célèbrent des saints patrons, la tradition retrouvée, les rassemblements commémoratifs et surtout un patrimoine resté bien vivant dans les villages. Un patrimoine dorénavant inscrit par l’UNESCO comme Chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité (depuis décembre 2012). Loin du tumulte mécanique du Circuit Jules Tacheny de Mettet, le pas lent, tranquille et assuré des marcheurs se prépare à Biesmerée… Le 2 juillet, le village grouillera de marcheurs et d’accompagnants, car la marche, c’est aussi une histoire de famille, d’amis, de voisins. Tout le monde participe et perpétue la tradition de la Marche Saint Pierre, Saint Patron de la paroisse depuis des décennies. Cette coutume trouve ses origines dans l’escorte militaire de la procession du village par la compagnie de la Marche Royale Saint Pierre, pour en rehausser l’éclat et par le passé, pour protéger ses participants. Ici, le respect de la tradition va au delà d’une « simple » marche : on pourrait même parler d’une véritable institution. Au sein de cette marche, on défile de père en fils en costumes du premier et second Empire. Ici, que ce soit comme soldat ou cantinière, aucun peloton ne comportent de femme… Le dimanche suivant le 29 juin de chaque année, quelques 180 marcheurs défilent fièrement à travers le village sur un itinéraire séculaire au son des fifres et tambours. Le bataillon carré exécuté sur le terrain de football constitue un moment haut en couleur de la manifestation. Les festivités débutent le samedi soir à la source « Fontaine Saint Pierre », à laquelle on confère, historiquement, un pouvoir miraculeux ; celle-ci est bénie par le prêtre après la messe. Les fiévreux s’y abreuvent et sont soulagés… Puis, vient le « tir au fagot », rituel unique parmi les marches de l’Entre Sambre et Meuse, et moment fort de la marche. Le lundi, à l’issue des hommages rendus au mémorial des personnes décédées (anciens combattants, anciens marcheurs et habitants de Biesmerée), chaque marcheur armé d’un fusil procède au tir sur fagot. C’est là que chacun, tour à tour, Grenadiers, Voltigeurs et Zouaves se présentent à environ 5 mètres du fagot et tentent d’un coup de fusil de le faire tomber. Le mardi soir, une retraite aux flambeaux réunit tous les courageux participants en terme de clôture de cette belle marche Saint Pierre.

Téléphone ? 071 32 36 60 - Site ? www.entre-sambre-et-meuse.be

CaT - équipe de rédaction

Autres actualités à Biesmerée

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Biesmerée