Bernissart - La littérature transfrontalière

Les poupées du roi, le premier roman de Patrice D’Anna et Viviane Defrise, raconte l’histoire d’une riche américaine qui, après avoir découvert un manuscrit, se retrouve replongée dans le passé. Un ouvrage, mêlant paranormal et magie noire, mais qui renferme aussi une belle amitié littéraire franco-belge. Rencontre.

Patrice D’Anna, habite à Wattrelos. À 56 ans, l’homme est un passionné de paranormal et de cinéma. Viviane Defrise, 70, ans, vit à Bernissart. Plus prosaïque, elle occupait, avant sa retraite, le poste de secrétaire comptable et n’avait jamais écrit une ligne avant 2015. Le binôme n’a pas beaucoup de choses en commun, si ce n’est une passion dévorante pour la littérature. Les deux auteurs se sont rencontrés lors d’un salon du livre à Bondue. C’était en 2012. Patrice vient alors présenter son troisième roman, Viviane, lectrice invétérée, y vient pour glaner quelques conseils lecture: «Ce jour il est venu vers moi et il m’a expliqué qu’il sentait qu’on allait travailler ensemble. Je me suis d’abord dit qu’il était bizarre, sourit Viviane. Mais on a beaucoup parlé de littérature et des choses qu’on aimait lire. C’est devenu mon meilleur ami.»

À quatre mains

Naturellement, Patrice se tourne vers sa comparse pour l’aider dans ses corrections. «Je m’occupais des relectures au début et je corrigeais ses fautes. Un jour il m’a proposé qu’on écrive un livre ensemble. C’est comme ça que ça a commencé», précise Viviane. Leur amitié littéraire est désormais scellée entre les lignes de leur premier roman fiction, «Les Poupée du roi». Une collaboration à quatre mains où chacun trouve sa place : «J’avais une idée de l’histoire. J’ai bâti le synopsis, mais on l’a travaillé à deux», souligne Patrice. «Il m’envoie la trame de l’histoire et moi je me charge d’y mettre un peu plus de sentiments et d’humain», poursuit Viviane. Et inutile d’espérer lire un jour la plume de la Bernissartoise en solitaire: «Jamais je n’écrirai toute seule. On se complète et c’est ça qui me plaît», lâche Viviane.

NE - équipe de rédaction

Autres actualités à Bernissart

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Bernissart