Bernissart - Qu’elle est belle la prairie de Pierre Dubois

Dans la cité des Iguanodons, Pierre Dubois élève… des bovins! Près de 160 garnissent ses prés et étables. Ses heures, il ne les compte pas! Sur 130 hectares sont accueillies des vaches laitières Holstein, mais également quelques Blanc Bleu Belge, des Galloway et quatre ânes. Les parents de Pierre transforment le lait en beurre et mettent en œuvre de la vente directe. Sur des terrains très variés, il n’apporte pas de fertilisants extérieurs afin de garder une riche biodiversité. Et c’est bien ça qui a tapé dans l’œil du jury. «Je dispose d’une prairie de 19 hectares qui ne reçoit aucun engrais, même organique», souligne l’homme passionné de 47 ans. «Le fauchage étant tardif, l’apparition de végétaux s’en retrouve augmenté. Ainsi, entre 50 et 70 végétaux différents sont visibles. Sans oublier les insectes et autres volatiles.»

Une parcelle d’un hectare est même consacrée à l’accueil du bruant jaune, un oiseau en forte régression. De nombreux arbres et haies ont été conservés, ainsi qu’un grand fossé. «La flore est très variée. C’est à la fois une chance et une fierté quand des botanistes se déplacent sur vos terres et peuvent découvrir pareilles merveilles. De la sorte, je participe à la biodiversité.»

Pierre a été sélectionné par Natagora, la Fugea et Natagriwal, comme finaliste de l’édition 2018 du concours «Qu’elle est belle ma prairie» qui a eu lieu à la Foire agricole de Libramont. Le but était de récompenser ces éleveurs qui placent le respect de la nature au centre de leur travail. «Remporter le concours n’a jamais été l’objectif. Je souhaite, simplement, mettre en avant cette agriculture durable et la biodiversité de ma terre. Lors de la Foire, j’ai pu partager mon expérience et la confronter à d’autres agriculteurs. Ces rencontres sont importantes.»

Situé à la rue des Sartis, chez les Dubois, on est agriculteur de père en fils. «C’est plus qu’un métier, c’est une passion. Elle demande du temps mais le résultat me pousse toujours à continuer. Mon jeune fils m’accompagne régulièrement. Cela donne encore plus d’énergie!»

À l’heure des pesticides, Pierre lutte pour la bonne santé de notre environnement! Il a choisi son camp et le défend avec conviction!

Massimo Di Emidio - équipe de rédaction

Autres actualités à Bernissart

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Bernissart