Beloeil - Bénévolat et soutien scolaire

Chaque jour, une quinzaine d’enfants issus de l’enseignement primaire prennent place sur les pupitres, encadrés par des personnes comme Luc.

Les enfants arrivent après les cours, cartables sur le dos et souvenirs de la journée en tête. Après un petit goûter, chacun sa place, l’école des devoirs commence.

Luc Roger, ancien instituteur, explique: «Un jour, j’ai vu un appel dans lequel l’école expliquait être à la recherche de volontaires. Je me suis senti concerné. Les enfants que nous suivons rencontrent des difficultés scolaires au fil de leur parcours et ont besoin d’être aidés et assistés dans leurs devoirs. Nous accueillons des élèves de la 1ère à la 6e primaire. Nous proposons une sorte d’étude dirigée durant laquelle l’enfant peut faire le choix de la personne qui va le suivre. Il y a une relation de confiance qui s’installe entre nous, c’est un point primordial. C’est parfois long, il faut savoir être patient, mais si un enfant n’a pas confiance en vous, cela n’aboutira à rien».

L’évolution d’un élève, sa plus belle récompense

D’une certaine manière, Luc Roger est resté dans son domaine, même s’il précise: «C’est toutefois différent de l’enseignement classique. Ici, on est plus dans une démarche sociale».

À 53 ans, l’homme avoue avoir du temps et ne voit pas pourquoi il n’en ferait pas profiter les autres. «Je propose mon aide deux soirs par semaine. J’aime venir ici, je me sens utile. L’autre jour, un petit est venu me voir pour que je sois son référent durant la séance. Comme on dit, il a fait ma journée, ce bonhomme! Cela prend souvent du temps, mais nous les voyons progresser, ils s’accrochent. Leur évolution, les résultats scolaires plus positifs sont visibles. C’est sans nul doute la plus belle des récompenses. Il faut savoir que venir à l’école des devoirs n’est pas synonyme d’éternité. Certains enfants ont besoin de soutien à un moment précis de leur scolarité, cela ne veut pas dire que ça sera toujours le cas et lorsqu’ils s’en sortent, nous sommes également très satisfaits».

L’École des Devoirs du Biézet est accessible gratuitement. Loin d’être une punition, elle peut simplement être un bon tremplin mêlant pédagogie et apprentissage et permettre à des petits écoliers d’arpenter le chemin de l’école de manière plus sereine.

Actuellement, le nombre de volontaires au sein de la structure est insuffisant. Pour devenir bénévole, il est demandé une présence au moins une fois par semaine, de 15 h à 17 h.

Aucun diplôme n’est requis. Les informations complémentaires peuvent être obtenues auprès de l’école ou au 069/77.05.74.

E. B - équipe de rédaction

Autres actualités à Beloeil

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Beloeil