Beauvechain - Ils extraient leur miel sous la maison communale !

À l’occasion de la semaine de l’abeille, la miellerie didactique de Beauvechain a ouvert ses portes au public curieux de découvrir le processus de fabrication du miel. « Notre objectif est de sensibiliser les gens sur l’importance des abeilles et leur risque de disparition, mais aussi leur montrer ce qu’est du vrai miel », explique Jean-Pierre Noël, le président de Bee wing, l’ASBL en charge du lieu.

Après avoir raconté comment fonctionne un rucher, l’apiculteur montre comment se fait la récolte du miel : « Tout d’abord, il faut enlever l’opercule que les abeilles installent sur les alvéoles afin de maintenir le miel à un taux d’humanité optimal ».

Pour cela, il suffit de gratter la cire avec une sorte de peigne. Les cadres passent ensuite dans une centrifuge qui va faire décoller le miel des alvéoles. Le miel ainsi récolté s’écoule alors sur un tamis où il est filtré, avant d’être récupéré dans un seau.

Une fois ce travail fait, place à la dégustation de la cuvée de ce printemps. « Mmmmh ! », peut-on entendre de la bouche de quelques participants. « C’est généralement la réaction que notre miel procure ! », se réjouit le président de BeeWing. Pourtant, la récolte de cette année n’est pas optimale. « C’est une récolte mi-figue, mi-raisin », reconnaissent les apiculteurs.

« C’est moins bien que l’an dernier, car nous avons eu un hiver tardif. Résultat : les abeilles d’hiver se sont fatiguées et sont mortes en seulement 40 jours ». L’utilisation de pesticides expliquerait aussi cette plus faible production. « On a retrouvé des ruches encore remplies de nourriture. Cela signifie que les abeilles ont probablement été désorientées à cause des néonicotinoïdes », ajoutent-ils.

Réintroduire l’abeille noire

À côté de la récolte de miel et des activités de sensibilisation comme ces portes ouvertes ou des visites de rucher, l’ASBL Bee Wing a comme projet la réintroduction de l’abeille noire, une espèce indigène. « Ce projet fait vraiment partie de la philosophie de notre ASBL », explique Jean-Pierre Noël. « L’abeille noire est une espèce locale qu’on peut trouver dans la région. C’est une race pure qui peut se mettre en route plus rapidement, car elle ne craint pas les vents », détaille-t-il. Les membres de Bee Wing sont donc en train d’élever des reines de cette race pure qu’ils ont été chercher aux étangs de Virelles dans le but de les distribuer aux apiculteurs du coin (Grez-Doiceau, Beauvechain…).

Cela fait maintenant quatre ans que les apiculteurs extraient le précieux liquide à la miellerie, qui a été mise en place dans le cadre du plan Maya. Cette action du gouvernement wallon a pour objectif de sauvegarder les populations d'abeilles et d'insectes butineurs en Wallonie.

À Beauvechain, plutôt que d’investir dans des ruchers qui nécessitent de l’entretien, Jean-Pierre Noël a proposé aux autorités communales de créer une miellerie communale où chacun peut profiter des installations, à condition de payer une cotisation annuelle.

Infos: beewing.be

Candice Denis - équipe de rédaction

Autres actualités à Beauvechain

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Beauvechain