Beauraing - Armel Job, un auteur proche de son public

La commission lecture du Centre culturel de Beauraing a, dernièrement, invité l’écrivain Armel Job à venir présenter son roman «Une femme que j’aimais». C’est devant un public conquis à ses œuvres que le Bastognard a parlé du livre, de son métier d’auteur, de ses convictions et de ses projets.

Auteur, Armel Job ne l’est devenu que sur le tard, après une carrière passée dans l’enseignement. Originaire d’un milieu ardennais et modeste, il dit avoir toujours aimé les gens de chez nous avec leurs secrets, leurs tristesses, leurs motivations, leurs peurs ou leurs émotions. Il avoue également avoir toujours aimé les livres et l’écriture. Happé par ses occupations professionnelles, ce n’est qu’à la quarantaine bien sonnée qu’il s’est adonné à sa passion dans le plus grand des secrets et, c’est à son grand étonnement que son premier roman, «La femme manquée», a été édité en 2001 par les éditions Robert Laffont. Depuis, Armel Job enchaîne les succès d’édition et son goût pour les histoires ordinaires qui peuvent se dérouler dans nos campagnes n’a jamais cessé de s’affirmer. Au rythme d’un roman par an, il dévoile tout son talent d’écrivain et la finesse de ses analyses psychologiques.

Le public beaurinois a été captivé par la modestie et la grande disponibilité de cet auteur de renom qui a aussi présenté son tout nouveau livre, «Une drôle de fille».

Après un échange entre l’assemblée et l’auteur, échange animé et préparé par Éric Deresteau, Président de la commission lecture, Armel Job s’est prêté à une séance de dédicaces et à des apartés discrets et pudiques avec un lectorat conquis.

Assurément, à Beauraing, Armel Job était, ce jour-là, un homme qu’on aimait!

T.I. - équipe de rédaction

Autres actualités à Beauraing

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Beauraing