Bastogne - Carnaval: qui va succéder à Daniel 1er?

À Bastogne, le prince et la princesse du carnaval sont des enfants. Il s’agit cette année de Siloé Verbrugge et Loric Gérard. Mais il y a ce fameux Grand Gédiwi, cet adulte qui incarne le Pat’Carnaval et le représente dans d’autres carnavals de la province. Pour l’instant, le secret autour de l’identité du Gédiwi 2018 est bien gardé.

C’est en juin 2017 qu’on lui avait proposé d’être le prochain Grand Gédiwi. «C’était un lundi soir, je m’en souviens parfaitement. J’étais chez moi, tranquillement dans mon salon.» Comme souvent, c’est Colli qui était à l’autre bout du fil. «J’avais son numéro dans mon répertoire et quand j’ai vu Colli sur l’écran, ça m’a mis la puce à l’oreille. » Le futur Grand Gédiwi ne le cache pas: il rêvait de recevoir un jour ce fameux coup de téléphone. «J’y pensais mais j’ai quand même eu une sacrée montée d’adrénaline quand Colli me l’a demandé. J’ai directement dit oui et puis j’ai dû sortir pour prendre l’air. Ce qui m’est passé par la tête à ce moment-là se résumait en deux mots: bonheur et honneur. J’étais sur un nuage. Un rêve se réalisait. Je n’ai pas dormi de la nuit.»

Le futur Gédiwi est un vrai Bastognard. Durant sa jeunesse, il défilait déjà dans le cortège du Pat’Carnaval avec des amis. Ces dernières années, il n’a jamais manqué une soirée du carnaval bastognard qu’il vit systématiquement à 100%, du vendredi au dimanche soir. Cette année, il pourra ajouter la soirée du mercredi, celle du défi du Grand Gédiwi. « Nous allons vivre cette aventure en famille et aussi avec des amis. Dans ma suite, nous serons 36. Il y aura une majorité de filles

Le futur Grand Gédiwi est particulièrement fan de la soirée du vendredi. «Ces dernières années, Mister Cover met vraiment une ambiance de folie dans le chapiteau.» Cette fois, c’est la soirée du samedi qui risque de le marquer. À 21h30, il deviendra le quinzième Grand Gédiwi devant des milliers de personnes.«Je ferai de mon mieux», sourit-il. Après le carnaval de Bastogne, j’ai déjà noté que j’irai à Martelange, Rhinau, Sibret, Morhet, La Roche et Houffalize

Il reste quelques jours au futur Gédiwi et à sa suite pour peaufiner la chorégraphie de l’intronisation. L’ambiance est excellente au sein du groupe qui est particulièrement impatient d’être le 10 février!

DM - équipe de rédaction

Autres actualités à Bastogne

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Bastogne