Bastogne - Nouveau succès pour Lysiane Meis à Paris

Ils sont rares les artistes de la province de Luxembourg qui réussissent une longue carrière à Paris. C’est le cas de Lysiane Meis.

Une brillante carrière

Originaire de Bastogne - où vit toujours sa famille - la jeune femme est depuis près de vingt ans dans la capitale française où elle réussit une brillante carrière de comédienne. Pour ne citer que ses récents succès, on épinglera le film «Barbecue» avec Florence Foresti, Franck Dubosc mais aussi Guillaume De Tonquédec.

Le héros de la série «Fais pas si, fais pas ça» a ensuite retrouvé Lysiane au Théâtre, pour la pièce «Un dîner d’adieu» avec aussi Eric Elmosnino. Une pièce très drôle qui a fait un carton à Paris puis en tournée (2015 - 2016). Avant cela, elle avait joué dans les pièces «L’Etudiante et Monsieur Henri» d’Ivan Calbéra et «Des gens intelligents» de Marc Fayet.

Cette année, la jeune Bastognarde est à l’affiche d’une comédie du très bon Ray Cooney, adaptée en français par Jean Poiret: «C’est encore mieux l’après-midi».

Elle y incarne l’épouse d’un député volage (Pierre Cassignard). L’action se déroule dans un hôtel, proche de l’Assemblée nationale. Où le député envisage de tromper sa femme avec une jeune secrétaire plutôt que d’assister à un débat important. Pour y parvenir, il compte sur son secrétaire stagiaire, l’extrêmement drôle Sébastien Castro. Mais l’épouse elle-même n’est pas aussi fidèle qu’il y paraît...

Reprise en septembre

La mise en scène est de José Paul, compagnon de Lysiane. Il a réglé l’ensemble comme du papier à musique. La pièce est hilarante, digne de Georges Feydeau. Les portes de l’hôtel claquent, les répliques fusent et le comique de situation est omniprésent.

Nous avons rencontré Lysiane Meis, après une représentation. Toujours aussi simple et accessible, la jeune femme est ravie. La pièce marche très bien, le théâtre Hebertot, où le spectacle est à l’affiche, est souvent complet.

Alors que la saison théâtrale se termine, Lysiane explique: «Cela se passe très bien et nous reprenons à la rentrée mais dans un autre théâtre». La pièce sera jouée, dès le 22 septembre, au Théâtre des Nouveautés cette fois. Plus que quelques jours sur les planches donc, avant l’été.

Lysiane nous avait raconté sa «journée» lorsqu’elle joue au théâtre: «Après la représentation, il y a eu une telle dose d’adrénaline qu’il faut décompresser… On ne rentre jamais directement. Je ne suis jamais couchée avant 2h du matin. Du coup, on dort plus tard, le lendemain. Jusque vers 10 ou 11h. Quand je joue à nouveau le soir, j’aime, autant que possible rester dans mon quartier la journée, je me repose».

Les choses sérieuses débutent vers 18h: «Je commence à avoir un petit machin dans le ventre. Cela s’appelle le trac. Cela va mieux avec le temps mais cela existe toujours. Je dois être au théâtre pour 19h, pour le maquillage et la coiffure. On dit bonjour aux camarades, on rigole, même en coulisses. Et puis lors de la représentation, chaque jour, c’est un peu différent...»

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Bastogne

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Bastogne