Barry - Bernard Malbrancke, le prof qui fait vivre l'Histoire

Bernard Malbrancke, professeur d'histoire et de géographie à l’Ecole communale de Barry depuis près de 32 ans est le genre de maître qui donne envie aux élèves d'apprendre leurs leçons. Si l'Histoire avec un grand H est enseignée en classe, elle est très souvent suivie par une chronique vécue dans le village. Et relier un fait historique à un fait local, les enfants, ils adorent! Il fait tout pour lui donner un coup de frai !

A son arrivée à Barry, en 1990, Bernard Malbrancke fait la connaissance de Madame Duquesnoy, une source intarissable d'informations relatives au village. Il raconte : «Nous nous sommes rapidement découvert une passion commune et elle m'a appris énormément sur le passé de l'entité. Il faut savoir que, lorsqu'on fait des recherches, on ne peut pas tout apprendre...Ce qu'on laisse, un autre le trouve et c'est cela qui fait l'évolution d'une recherche historique. Aujourd'hui encore, j'apprends de nouvelles choses, mon émerveillement est intact !».

Un relais de la mémoire collective

C'est sur cette idéologie que Bernard Malbrancke marque, très jeune, son intérêt pour l'Histoire et la géographie. «Je tiens cela des mes aïeuls. Mes grands-parents me racontaient souvent des moments vécus durant la guerre. Cela me touche personnellement, car des membres de ma famille ont traversé cette période douloureuse de notre histoire. C'est important de transmettre cela... Pour ne pas oublier, ne pas recommencer. Même si...», explique-t-il.

Faire des liens

«J'ai toujours été passionné par les grandes périodes historiques et les rendre vivantes est l'une de nos spécialités au sein de l'école», confie le professeur de 55 ans pour qui faire des liens entre les lieux et le vécu est très important. «Lorsque je donne cours, j'essaie toujours de relier les enfants à leur village. Ils se rendent mieux compte de l'importance d'un fait de cette manière, cela touche davantage de se dire qu'ici aussi, il s'est produit des événements marquants. Connaître l'histoire de son entité est un premier pas vers la curiosité. Et si en plus, nous pouvons compléter le tout par une visite, c'est encore mieux. Cela rend l'Histoire concrète, vivante, accessible», explique le professeur qui tente, du mieux qu'il peut, d'être un relais de la mémoire collective.

Raconter, enseigner et pourquoi pas, générer des passions, tels sont ses chevaux de bataille. «Les enfants doivent comprendre ce qui s'est passé durant les périodes de guerre et se rendre compte que des gens se sont battus pour que nous puissions vivre libres! Ils doivent comprendre les principes de la démocratie, de la liberté. C'est essentiel à leur apprentissage». Essentiel, voire vital afin de ne pas sceller dans les abîmes de l’oubli les faits passés qui ont conduit notre société à être ce qu'elle est aujourd'hui et garder en éveil la conscience, le respect et la tolérance.

Emmeline Beirnaert

- équipe de rédaction

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Barry