Assesse - Fermeture d’un dépôt contesté

Le « chien courant» comme on l’appelle régulièrement à Assesse a déjà fait couler beaucoup d’encre. Le point est revenu autour de la table du conseil communal.

Le groupe d’opposition ALN a expliqué qu’il y a eu, en son temps, des dépôts illicites. Le va-et-vient de camions qui ne devraient transporter que des terres et pierres provenant des travaux d’Infrabel sur la ligne 162 à Assesse indispose de nombreux riverains. De plus, les routes sont régulièrement sales et non nettoyées par l’entrepreneur et le dépôt est régulièrement accessible au public, ce qu’interdit la convention avec la commune. On aurait même trouvé des substances toxiques comme de l’arsenic.

Lors de la dernière réunion du conseil communal, le bourgmestre Pierre Tasiaux et l’échevine compétente Nadia Marcolini ont rappelé tout ce qui a déjà été fait pour que l’entrepreneur respecte ses obligations, ce qui n’a pas toujours été le cas.

Quant aux substances toxiques, le bourgmestre a rappelé que six prélèvements ont été effectués par la Région wallonne qui affirme qu’il n’y a aucun souci et que les doses trouvées sont inférieures au taux permis par la Région. « De plus, poursuit Pierre Tasiaux, personne ne nous obligeait à faire de telles analyses».

Finalement, le collège communal a décidé de fermer le chantier parce que l’entrepreneur, malgré une mise en demeure, ne respecte pas les obligations exigées, concernant la propreté des routes et la non-fermeture du site par des grilles Héras.

G.F. - équipe de rédaction

Autres actualités à Assesse

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Assesse