Arlon - L’école de Nicole Aimont va fermer

C’est une véritable institution du chef-lieu qui va disparaître. L’école de danse Nicole Aimont va fermer ses portes. La prof de danse part à la retraite en juin. Et ne reprendra pas en septembre. Elle a annoncé la nouvelle à une partie de ses élèves, déjà. Ceux-ci sont sous le choc. Même si la chose semblait entendue depuis un certain temps.

«Je suis déçue», nous dit l’une de ses élèves. «Cela s’arrête un peu brutalement, même si on s’y attendait un peu. Nicole avait dit, lors du dernier récital en 2014, qu’il n’y en aurait pas d’autre, que ce serait le dernier. Les cours de danse chez Nicole Aimont, c’était tout de même de la grande qualité, un très beau niveau», poursuit-elle.

800 élèves

L’école avait, de fait, une excellente réputation. Et comptait actuellement quelque 800 élèves! Dans la région d’Arlon, et bien au-delà, impossible de ne pas connaître Nicole Aimont. Des milliers d’élèves ont dansé lors de ses récitals.

Que va devenir l’école de danse? Il n’y aurait, pour l’heure, pas de repreneur officiel. «C’est compliqué»», nous glisse-t-on en coulisses. Affaire à suivre, donc.

Une pointure

Comme l’explique son site internet, c’est en 1971, alors qu’elle terminait ses humanités gréco-latines à l’Athénée Royal d’Athus (Aubange), que Nicole Aimont annonça à ses parents qu’elle voulait devenir professeur de danse. Elle a suivi des stages en Angleterre et obtint en 1974 ses premiers diplômes de la Royal Academy of Dance of London.

Nicole Aimont est une pointure. Et le mot est faible: danse classique, danse de salon, claquettes, jazz… Son talent n’a d’égal que son immense expérience. Passionnée, elle a suivi régulièrement des stages à l’étranger pour connaître les nouvelles tendances d’une discipline en perpétuelle évolution.

Elle mettait également un point d’honneur à transmettre sa passion aux professeurs qu’elle dirigeait lorsqu’elle est devenue directrice de l’école qu’elle a fondée dès 1974.

Son mari nous a confirmé la nouvelle de la fermeture en juin prochain: «Nicole prend bien sa retraite. Il y a effectivement encore quelques détails à régler. Tous les élèves ne sont pas encore au courant. Nous ne souhaitons pas communiquer plus amplement pour l’instant».

Il restera une école

Avec la fermeture de l’école de Nicole Aimont, c’est l’une des dernières grandes écoles de danse d’Arlon qui va disparaître.

L’autre école bien connue dans le chef-lieu, celle de Patricia Fach -une autre pointure- a fermé ses portes au début de cette année. Elle a arrêté ses activités pour des raisons personnelles. «J’ai donné mon dernier cours le 28 janvier dernier», explique Patricia. Dans la famille, le flambeau a toutefois été repris par la fille de sa sœur, Alice Fach, qui donne des cours à l’ITELA et s’illustre brillamment sous le label «Get the Move».

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Arlon

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Arlon