Arlon - La Ville est en bonne santé financière

Parmi les points étudiés, en tout début de conseil communal, figurait l’adoption d’un plan communal d’aménagement (PCA) du site des anciens ateliers de Stockem, ainsi que du rapport sur les incidences environnementales. «Un point important pour la suite du projet», a précisé l’échevine Goffinet.

Et qui n’a pas fait grand débat. Mais inévitablement, la question du P+R de Stockem, dont on parle depuis des années, est revenue dans la discussion. L’échevin André Balon se veut optimiste: «on arrive au bout du bout», dit-il. «Le dernier gros problème concerne l’agréation des trains entre la Belgique et le Luxembourg, ainsi que la question du coût du billet, pour éviter que l’on aille l’acheter de l’autre côté de la frontière».

Le bourgmestre Vincent Magnus est moins optimiste: «vu le nombre d’intervenants dans ce dossier, je suis moins confiant que mon ami André. Faire un P+R sans train, cela ne sert à rien!», s’est-il emporté.

«Je voudrais bien voir un peu plus de bonne volonté et une attitude plus positive du fédéral et de la SNCB sur ce projet. Je veux que cela aille plus loin, plus vite, plus fort! Il faut avancer!»

Le point suivant n’aura pas contribué à apaiser le bourgmestre Magnus, qui s’est emporté contre Romain Gaudron, conseiller Ecolo, et qui a raillé l’opposition MR.

Et pour cause: il s’agissait du point sur le parking Léopold, qui divise tant.

Il a été question de désigner un auteur de projet pour le réaménagement de la place Léopold, du parc Léopold et la construction d’un parking souterrain sous la place. Un point sur lequel Ecolo s’est abstenu. Ce projet, Romain Gaudron l’a qualifié «d’un autre âge, la tendance actuelle des grandes villes étant de se débarrasser de ses voitures en centre-ville plutôt que de les y attirer». Et d’ajouter que la pétition en ligne sur le site de la plateforme citoyenne montrait que les Arlonais n’en veulent pas. Le bourgmestre s’est fâché tout rouge: «à Luxembourg, on construit des parkings en centre-ville. Mais Luxembourg est sans doute une ville du passé», a-t-il ironisé.

«Quant à la plateforme citoyenne, je ne m’y retrouve pas. C’est qui, derrière? Ecolo et MR? Ou juste vous tout seul? Parce que le MR n’a plus trop l’air de vous suivre». Ce que Ludovic Turbang, chef de groupe MR, a confirmé. «La politique, c’est quand même l’art de se retourner», a lâché Vincent Magnus à l’adresse des libéraux.

Les autres points (la suite de la rénovation de la synagogue, l’achat de mobilier urbain pour la place Didier, etc.) ont moins fait débat.

Le compte 2016

La soirée s’est achevée avec la présentation du compte 2016. La situation financière de la Ville est bonne: le résultat budgétaire s’établit à 4.4 millions (avec le compte 2015 de 2.4 millions), et le résultat comptable avoisine les 4.9 millions. Des chiffres qui rendent Vincent Magnus satisfait.

«Cela a permis la constitution de réserves et de provisions conséquentes. Le Collège continuera à veiller à la bonne maîtrise budgétaire afin de continuer les investissements. La dette se stabilise: autre motif de satisfaction».

Tout le monde a salué l’excellente gestion de la situation financière par le Collège, Romain Gaudron y compris, ce qui a permis au conseil communal de se terminer sur une note plus apaisée.

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Arlon

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Arlon