Arlon - Les piétons et cyclistes fantôme sont parmi nous

L ’hiver est à nos portes, le retour du travail se fait la nuit déjà tombée, les conditions atmosphériques sont difficiles, la réfraction de l’éclairage public sur le sol mouillé peut être aveuglant, la présence de sens uniques limités (SUL) réservés aux cyclistes et qui peuvent surprendre tout automobiliste qui n’y serait pas encore familiarisé… tout est réuni pour rendre les usagers faibles de la route plus vulnérables encore.

Les statistiques policières interpellent: 21 piétons et 6 cyclistes impliqués dans des accidents de circulation en 2015 sur la zone de police Arlon-Habay-Attert-Martelange (1 mort, 3 blessés graves).

Pour l’année 2016, c’est encore 17 piétons et 4 cyclistes qui ont connu le même sort (3 blessés graves). Et pour cette année 2017, jusqu’au début de ce mois d’octobre, pas moins de 11 piétons et 2 cyclistes (dont 2 blessés graves) ont été victimes d’un accident de la route.

Voilà pourquoi, en association avec l’Agence Wallonne pour la Sécurité Routière, la zone de police 5297, nous rappelons, lors de cette campagne «Piétons», quelques conseils aux usagers faibles et aux cyclistes pour bien être vus.

Conseils

Les piétons sont tenus de redoubler de prudence avant de s’engager sur le passage pour piéton en s’assurant qu’ils sont bien vus des automobilistes tenus de leur céder le passage. Il leur est recommandé en plus de bien veiller à se rendre visibles des autres conducteurs de la route en portant des vêtements munis d’éléments réfléchissants, notamment lors des trajets scolaires.

Les cyclistes quant à eux, sont tenus entre la tombée de la nuit et le lever du jour, ou si la visibilité est inférieure à 200 mètres, de circuler sur leur vélo équipé d’un feu visible à l’avant de couleur blanc ou jaune, et d’un feu rouge à l’arrière, à moins qu’ils ne soient porteurs de tels feux parfaitement visibles sur leur tenue vestimentaire. Les pédales doivent être munies de réflecteurs jaunes ou oranges, et chaque roue doit être munie d’une signalisation latérale bien visible (catadioptres ou bande). En journée et pour autant que la visibilité soit supérieure à 200 mètres, des catadioptres blanc et rouge feront l’affaire. Ils veilleront aussi par prudence à se doter de pièces d’équipement réfléchissantes ou fluorescentes qui augmenteront un peu plus encore leur visibilité.

La police est sensible au non-respect de ces prescriptions légales et intègre dans sa politique de verbalisation ces comportements à risque dont les conséquences peuvent être dramatiques pour toute partie impliquée.

Ainsi par exemple, le cycliste contrevenant s’expose à une amende pénale qui peut être doublée s’il est établi qu’il ne pouvait ignorer l’absence de fonctionnement des feux dont son vélo est équipé.

Parce qu’il lui appartient de protéger la population et de faire cesser les infractions, la police se réserve également le droit de procéder de nuit à la saisie administrative de tout vélo dépourvu de système d’éclairage, celui-ci représentant un danger pour la vie et l’intégrité de son propriétaire, possesseur ou détenteur, voire pour d’autres usagers de la route.

Pour ce faire, la zone de police effectuera des contrôles et des actions durant les prochaines semaines afin de sensibiliser les usagers faibles et leur rappeler les dangers de circuler la nuit tombée.

Elle poursuivra aussi sa campagne de sécurisation aux abords des écoles en matière de stationnement gênant ou interdit qui est l’une des conséquences mettant les jeunes piétons en danger.

Pour toute autre information sur cette campagne, nous vous invitons à vous rendre sur le site www.awsr.be ou auprès du service circulation de la police locale d’Arlon, rue Joseph Netzer, 23. T. 063.60.85.32 – 063.60.85.00.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Arlon

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Arlon