Arlon - L’Abri de Nuit enfin subsidié

C’est aux côtés d’une figure incontournable de l’abri de nuit d’Arlon, l’éducatrice de rue Hélène Kergenmeyer, que l’échevin des Affaires sociales, André Perpète, a tenu à rendre hommage aux bénévoles qui se sont relayés durant tout l’hiver pour faire fonctionner la structure d’accueil arlonaise. L’occasion pour lui de tirer le bilan de cinq mois d’ouverture, alors qu’un subside vient d’être alloué à l’abri d’Arlon, le seul en province de Luxembourg.

André Perpète s’est adressé aux bénévoles pour leur tirer un fameux coup de chapeau et rappeler que si l’abri de nuit d’Arlon fonctionne, c’est avant tout grâce à leur aide indispensable. Depuis 10 ans, l’abri apporte un soutien aux personnes précarisées durant l’hiver: des personnes sans domicile, sans ressources, de passage, logées dans des appartements insalubres ou dans l’impossibilité de se chauffer… 20 places sont disponibles, 16 pour les hommes et 4 pour les femmes, au 44 rue de la caserne, dans l’ancienne caserne Léopold.

102 personnes se sont présentées cette année pour bénéficier des services de l’abri: être logée, pouvoir prendre une douche et profiter d’un repas. La plupart d’entre elles sont belges et issues de la province. Parmi les nationalités rencontrées: Algériens, Français, Marocains, Bulgares, Grecs, Italiens, Allemands, Serbes, Camerounais, Tunisiens, Chinois, Américains, Roumains, Arméniens, Afghans et Palestiniens. Fait interpellant: sur les 102 personnes hébergées, 42 étaient sans revenus, soit que légalement elles ne peuvent prétendre à aucune aide, soir que la complexité des démarches à entreprendre ne leur permet pas de bénéficier de revenus dans l’immédiat.

63 bénévoles

Le nombre de bénévoles qui ont participé cette année à ce projet solidaire est particulièrement élevé. On a compté 63 personnes qui se sont relayées chaque nuit pour assurer le fonctionnement de l’abri de la nuit, avec l’aide de coordinateurs engagés par la Ville.

André Perpète a tenu à rassurer les bénévoles. L’agrément et le subside obtenus par la Région wallonne vont amener l’abri à ouvrir ses portes 8 mois au lieu de 5 actuellement. Mais cette ouverture prolongée se fera progressivement et se comptera par année civile. Ce qui permettra à la structure d’Arlon de s’adapter au fil du temps. L’échevin a conclu en affirmant qu’il voulait que l’abri de nuit d’Arlon conserve sa spécificité, c’est-à-dire un engagement solidaire par des bénévoles qui offrent aux bénéficiaires un accueil et une chaleur indispensables dans une telle structure.

- équipe de rédaction

Autres actualités à Arlon

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Arlon