Arlon - Nouveau concert de prestige : Richard Galliano

On se souvient du fameux concert de Jean-François Zygel en l’église Saint-Martin d’Arlon, en avril 2016. Il avait été monté en quelques semaines par la journaliste musicale Annie Gaspard épaulée par quelques Arlonais. L’église était pleine. Beaucoup d’émotion dans le public…

Après la représentation, la journaliste a rencontré un producteur parisien, André Bourlakoff, venu assister au concert. Celui-ci avait été conquis par le spectacle. Il a alors persuadé Annie Gaspard qu’il existe dans la région d’Arlon un public potentiel pour ce genre de concert de prestige, différent de ce qui est proposé habituellement. Il l’encouragea a en organiser d’autres. C’est la raison pour laquelle ils ont créé la société «Quat’z’arts» pour faciliter l’obtention de contrats avec de grands artistes.

Professionnellement, Annie Gaspard a eu l’occasion de rencontrer Richard Galliano. Elle a été immédiatement séduite par son œuvre: «Il joue de tout, du classique au jazz en passant par la chanson française ou encore le tango. Il sort complètement l’accordéon de l’image de musette que l’on a habituellement. Il a inventé le New Musette».

Chez Deutsche Grammophon

Effectivement, l’artiste n’est pas n’importe qui. Lui qui ne se déplace jamais sans son accordéon de 12,5 kg de la marque «Victoria» a déjà enregistré cinquante albums des plus variés. Il a reçu trois Victoires de la musique: Victoires de la musique Jazz en 1997 et 1998, Victoire de la Musique classique en 2014.

Il est le seul accordéoniste concertiste à avoir enregistré pour le célèbre label en musique classique, la Deutsche Grammophon. ««C’est un peu un pied de nez aux détracteurs de l’accordéon d’avoir sorti mes albums Bach, Vivaldi et Mozart sous ce prestigieux label» souligne-t-il. L’artiste, né à Cannes il a 65 ans, ajoute: «Si le fil rouge de ma carrière est l’accordéon, au fond de moi, je ne me sens pas vraiment accordéoniste. Je me revendique avant tout comme musicien».

Avec Nougaro et Barbara

En 1975, Richard Galliano a rencontré Claude Nougaro. Il va non seulement se lier d’amitié avec lui mais il deviendra aussi durant huit ans son accordéoniste et chef d’orchestre! Il jouera aussi avec Barbara, Charles Aznavour, Serge Reggiani, Serge Gainsbourgou encore son ami Astor Piazzola. Annie Gaspard, enthousiaste, lance: «Richard Galliano est à l’accordéon ce que Stéphane Grappelli est au violon!!» Il sera à Arlon, en solo, dans le cadre de sa tournée mondiale, pour ses trente ans de carrière, le 28 avril prochain à 20h en l’église Saint-Donat. Il viendra dans le chef-lieu entre ses concerts au Portugal et au Japon! Vous n’entendrez plus l’accordéon de la même façon après ce concert exceptionnel…

La communication pour ce spectacle est assurée dans la région par Marie Biou. Avec Annie Gaspard, elle a pu compter sur le soutien des Jeunesses Musicales, du Royal office du Tourisme d’Arlon et du Park Music pour l’organisation du concert. Il est temps de se dépêcher car l’église Saint-Donat ne peut contenir que 250 personnes. Vous pouvez vous procurer des places au prix de 25 euros en prévente à l’office du Tourisme du chef-lieu et au Park Music, rue de la Poste à Arlon. Le soir du concert les places seront vendues au prix de 30 euros (15 euros pour les jeunes de moins de 25 ans).

LM - équipe de rédaction

Autres actualités à Arlon

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Arlon