Andenne - Thé fripon: «La feuille à l’envers»

Dans le cadre de son exposition «Pas ce soir chéri(e)», la Maison de la Laïcité a accueilli Jeanne Dandoit et André Fraselle, un duo de pendards, deux passeurs d’histoires libertins.

«La feuille à l’envers» est une expression française qui puise ses origines dans le milieu de la lutte et ne prend un sens érotique qu’au début du 18ème siècle. Evidemment, ce petit thé n’était pas comme les autres. Le public a pu déguster des histoires égrillardes, polissonnes, parfois osées, mais sans tomber dans la vulgarité.

Quoi qu’il en soit, des contes qui n’étaient pas destinés aux jeunes oreilles! Nicole Detry, Présidente de la Maison de la Laïcité a d’ailleurs, au préalable, prévenu l’assemblée.

Ce spectacle a été présenté dans le cadre du Festival de la Parole organisé par l’ASBL «Sauf Erreur & Omission» (SEO) du 28 octobre au 3 novembre.

Cette association a pour but la défense, l’illustration et la diffusion de la littérature orale; l’animation, la création, la diffusion, l’échange et la promotion du domaine des Arts Parlés. Créée en 1988 par Françoise Hanoul, Ginette Matagne, Christian Mordant et Ben Riga, l’association a pris comme logo le simorgh. C’est le nom donné à une catégorie d’oiseaux mythiques. Le sîmorgh possède le langage humain. Il sert de messager et de confident.

Ph.B. - équipe de rédaction

Autres actualités à Andenne

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Andenne