Andenne - La MJ le Hangar partage ses expériences

Dans le cadre d’une formation pour coordinateurs de maisons de jeunes (BAGIC), Kévin Goossens, de la MJ le Hangar, s’est rendu, en juin, en Bretagne, à Renne et Saint-Brieuc, pour visiter des maisons de jeunes et découvrir les pratiques développées par celles-ci pour éduquer les jeunes à la citoyenneté, l’objectif commun de toutes les MJ.

En ce début octobre, la MJ le Hangar a rendu la pareille en recevant les Bretons et quelques coordinateurs de la Région wallonne. Échanges et partage sont les maîtres mots de cette démarche.

Après la visite des lieux, différents intervenants se sont succédé pour présenter Andenne, l’historique de la MJ le Hangar, ses différentes activités et ses pratiques pour prôner le «vivre ensemble» et la citoyenneté.

Etienne Leroy, président du conseil d’administration, a brossé l’historique de la MJ le Hangar. Créée en 1986 dans un hangar à bateaux à Sclayn, d’où son nom, la MJ a pris ses quartiers dans l’ancienne gare de Sclayn. Une situation isolée, guère favorable, mais qui a permis de la faire connaître grâce aux nombreux concerts organisés, le bruit ne dérangeant pas les lointains voisins. En 2011, un accord est enfin trouvé avec la Ville et la Mj s’installe dans les locaux du Freetime, rue Provost. Outre de nombreuses activités et ateliers, la MJ le Hangar a entamé une fructueuse collaboration avec le projet «Envol» du Centre Saint-Lambert.

Le projet «Envol» porte bien son nom

Marc Palate, Directeur du Centre Saint-Lambert, explique cette démarche. Dans les années 60, les personnes déficientes mentales vivaient dans l’isolement au Centre Saint-Lambert de Bonneville. Depuis 2008, des projets d’intégration sociale sont mis en place et depuis 2012, 140 usagers du Centre Saint-Lambert vivent dans 13 maisons et 9 appartements, à Andenne, encadrés par des éducateurs. Seules restent au Centre, les personnes réclamant des soins plus lourds. De l’avis des Andennais, eux-mêmes, ce projet d’intégration est un succès.

Fabrice Minsier, éducateur au Centre Saint-Lambert, est à l’origine du projet «Envol». La maison où vivent ses protégés est située à un jet de pierre de la MJ le Hangar. Ceux-ci ont tissé des liens avec les jeunes fréquentant la MJ. Ils participent à certaines activités, comme décorer le char pour le carnaval d’Andenne, et ont même participé à un camp sous tente.

Comme le souligne Kévin Goossens, cette collaboration a permis aux jeunes de prôner le «vivre ensemble».

Un rôle social

Enfin, Benjamin Costantini, échevin de la Culture, a souligné le rôle important joué par la MJ le Hangar. Les 5 animateurs apportent leur soutien aux jeunes, les mobilisent autour de projets, développent la citoyenneté et encouragent des pratiques culturelles.

L’échevin a ensuite présenté la Ville d’Andenne à l’assemblée. Un portrait historique, culturel et économique.

Ph. B. - équipe de rédaction

Autres actualités à Andenne

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Andenne