Andenne - «Andenne en mieux, c’est notre ADN»

C’est le jour du printemps, une date symbolique, qu’un nouveau mouvement politique a été officiellement présenté à la Maison des associations. AD&N, Andennais dynamiques & novateurs, se veut un groupe pluraliste qui estompe les étiquettes politiques. Même si on reconnaît dans la présentation des grosses pointures du CDh, Jacques Mazy, Étienne Sermon, Philippe Mattart et d’ÉCOLO, Hugues Doumont, Cécile Cornet, Martine Voets, la liste est ouverte à tous les citoyens, quelles que soient leurs convictions politiques, qui veulent faire bouger les choses, comme Martine Dieudonné, de la boulangerie bien connue, qui va s’impliquer dans ce projet. Ce dernier a bien sûr pour but de faire vaciller la grosse machine socialiste au pouvoir depuis des décennies.

«À» comme Andennais

Participation, transparence, et responsabilité, ce sont les maîtres mots du nouveau mouvement. Le projet se veut citoyen et participatif afin de rendre Andenne aux Andennais. L’important est que tous se sentent concernés, écoutés et partie prenante. Des concertations réelles et régulières seront organisées à l’échelle de l’ensemble de la commune.

AD&N exigera des élus une probité sans faille pour pratiquer une démocratie effective, digne et respectueuse. La confiance doit être rétablie entre les citoyens et le monde politique.

Par ailleurs, le groupe s’engage pour les générations futures et ainsi leur transmettre un monde viable et un environnement de qualité.

«D» comme dynamique

AD&N prône une planification du développement territorial et veut poursuivre le redéploiement du centre-ville en réconciliant son artère historique et les nouveaux quartiers pour renforcer la vitalité commerciale. La problématique du parking au centre-ville est également au centre des préoccupations d’AD&N.

Le nouveau groupe veillera également à mettre en valeur les agriculteurs afin de faciliter leur activité et la communication avec les habitants des localités rurales et veut humaniser le territoire en donnant à chaque citoyen l’occasion d’être acteur du développement économique.

«N» comme novateur

À Andenne, la pauvreté est une réalité. Pour AD&N, le CPAS doit impérativement devenir une priorité et son budget revalorisé pour mener de nouvelles politiques sociales plus proches et plus humaines.

D’autre part, pour le nouveau mouvement, la fiscalité andennaise est trop pesante. Une politique dynamique de recherche de subsides et une fiscalité novatrice et bien pensée permettront à tout le monde d’être gagnant.

Ph.B. - équipe de rédaction

Autres actualités à Andenne

Articles les plus populaires

Les promotions autour de Andenne