De nouveaux locaux bien utiles

VLAN  mardi 7 mai 2019 Vlan

FLÉRON - RETINNE |

Pour éviter les allées et venues dans les escaliers des bénévoles de la conférence de St-Vincent-de-Paul qui préparait les colis destinés aux 140 familles dans le besoin. La nourriture était stockée dans les caves de la salle de Batifix, dans lesquelles il avait fallu installer des étagères, descendre frigos et surgélateurs et y stocker les vivres que, chaque semaine, il fallait ressortir sous forme de colis.

Même chose avec les vêtements suspendus sur la scène avec autant de marches à franchir pour les installer dans la salle. Cette situation était pourtant un progrès pour les bénévoles grâce aux responsables de Batifix qui les ont accueillis en 2002. Avant cela, Paul Boxus, 1er Président de la Conférence, confectionnait, aidé par 4 bénévoles, des colis dans son garage. Par manque de place, le congélateur était dans le jardin! M. Boxus et son équipe étaient présents parmi la foule qui se pressait dans la salle et comme les Autorités communales fléronnaises et les amis, il a pu apprécier le changement, le confort apportés par les nouveaux locaux construits dans le prolongement du bâtiment principal: 2 grandes pièces de plain-pied avec une ouverture sur la cour par un grand volet, ainsi qu’une salle de réunion.

Si le comité a pu faire construire ces locaux, c’est grâce à quelques bonnes nouvelles! Tout d’abord, le terrain jouxtant Batifix et appartenant à la Fabrique d’Eglise de Retinne qui a accepté l’extension sur la base d’un bail emphytéotique. Ensuite, un appel à projet, initié par la Région Wallonne et relayé par l’Administration communale de Fléron, qui a apporté un subside important, ainsi que des interventions de la Solidarité Cistercienne de l’Unité Pastorale de Fléron et de l’Asbl Batifix. Précisons que les bénévoles ont mis la main à la pâte et qu’ainsi, les travaux n’ont pas touché aux sommes consacrées à l’aide alimentaire! En terminant, la Présidente avouait avoir un rêve, elle qui a œuvré toute sa vie dans le social, «c’est de voir les Autorités communales organiser une plateforme de réflexion qui réunirait tous les services concernés afin de réfléchir comment diminuer la pauvreté dans la commune».

F. BOVY

Vlan

Commerces à découvrir